Replay du vendredi 21 mai 2021

Bangkok, François-Xavier notre « Ambassadeur Normand »

- Mis à jour le

Depuis la ville de Bangkok où il a choisi de vivre il y a 7 ans, l’ébroïcien François Xavier Ranger n’oublie pas ses racines. Focus sur ses marqueurs Normands depuis les plages Thaïlandaises.

interview complète de François-Xavier Ranger avec Sylvain Geffroy
interview complète de François-Xavier Ranger avec Sylvain Geffroy © Radio France - Sylvain Geffroy

C’est depuis Bangkok, la capitale de la Thaïlande que nous ouvrons la page «  Normande » avec François-Xavier Ranger notre expat ébroïcien. A tout juste 30 ans, ce manager dans l’importation de vins et spiritueux est bien décidé à construire sa vie en Asie du Sud-Est, mais n’oublie pas, pour autant  ses racines euroises. Et quand on lui demande où il se rend quand il rentre en France,  le parcours est déjà bien tracé : «  déjà de passer du temps à Evreux avec ma famille, et aller sur la côte Normande. J’aime bien aller à Houlgate, ou même faire un tour au Havre, une ville que j’ai vraiment apprécié pendant mes études…Un petit détour par Rouen, un peu de shopping pour Noël et retour à Evreux. »

les Normands s’exportent bien

Depuis quelques temps François-Xavier a rejoint le réseau des « Ambassadeurs Normands » auprès de  Normandie Attractivité avec l’envie de fédérer les énergies normandes en Thaïlande et plus largement en Asie du Sud-Est : «  les Normands s’exportent bien. Sans le savoir, j’ai fait des rencontres Normandes ici à Bangkok dans plusieurs secteurs d’activités. C’est vrai que l’on aime bien se retrouver entre Normands et promouvoir nos produits, notre terroir _et nos entreprises. »  _Et comptez sur François-Xavier pour vanter les mérites des foies de veaux et autres poulets à la crème, la cuisine simple et traditionnelle de sa grand-mère.

Avant  de laisser notre ébroïcien à sa «  Chasse aux Normands »,un dernier plongeons dans les eaux revenues limpides des plages de Thaïlande, un des points positifs de cette crise du Covid, même si, comme nous le rappelle François Xavier : «  économiquement on n’a jamais vu le pays aussi bas. Cette crise du Covid va aussi permettre au pays, au gouvernement  de penser différemment. Peut-être d’avoir un tourisme moins de masse et plus qualitatif. C’est tout un écosystème qui va devoir se repenser. » Bon courage à notre "Normand du bout du monde" à tous les Thaïlandais pour ces prochaines années, et comme on dit là-bas « Sawadee Krap » au revoir et à bientôt François-Xavier. 

Francoisxavier.ranger@gmail.com 

https://www\.linkedin\.com/in/fxranger

Mots clés: