Replay du mercredi 14 avril 2021

Lausanne : « parlons peu, parlons vin » avec Marion notre expat

- Mis à jour le

Jeune sommelière de 33 ans, Marion Pacary originaire de Saint-Lô dans la Manche, nous fait découvrir les trésors viticoles des montages suisses, ou elle exerce son métier depuis 4 ans.

Marion Pacary notre sommelière normande à Lausanne
Marion Pacary notre sommelière normande à Lausanne

C’est dans une école hôtelière de Caen que Marion Pacary a étudié le vin et appris son métier. Pendant cette formation  normande, la production viticole de la Suisse est rapidement survolée ». Un survol qui s’explique  par la taille du vignoble helvète, donc petite production,  et  coût onéreux.  C’est donc la découverte  et la curiosité qui pousse Marion à traverser les Alpes il y a 4 ans : «  J’ai pris une claque en arrivant ici dans le canton du Valais et dans le canton de Vaud en allant de dégustations en dégustations. »  Si les vins suisses ne sont pas des vins qui s’exportent facilement, ils n’en restent pas moins des vins grandes qualités : « quand on découvre les trésors que referment les terroirs suisses, c’est hallucinant ! »

le Chasselas peut se montrer très  séduisant, très bavard dans le verre

Pour notre sommelière normande, pas de doutes : « on a le  Chasselas ici beaucoup, qui est le  cépage number one en Suisse. Le Chasselas n’est pas un cépage très expressif de base, mais si le sol dans lequel il s’épanouit sait l’apprivoiser, le Chasselas peut se montrer très  séduisant, très bavard dans le verre. » Pour les rouges, les cépages, la aussi, sortent de l’ordinaire «  On a le Garmaret, le Carminoirs, le Garanoir,» autant de découvertes qui font de la Suisse une vraie terre de viticulture.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A courir les dégustations  suisses dans les  cantons de Vaud et du Valais, notre normande n’oublie pas  pour autant le terroir français et les vins de Loire qui restent sa préférence à elle : «  si vous m’emmenez chez Richard Leroy, sur les hauteurs de Montbenault dans la Loire, là on part direct. » 

Mots clés: