Replay du jeudi 15 avril 2021

Lausanne : les différentes facettes de la Suisse avec Marion notre expat

- Mis à jour le

Depuis 4 ans en Suisse romande, Marion Pacary, notre « Normande du bout du monde » passe en revue dans ce nouvel épisode, les différentes Suisses qui composent le pays.

le drapeau Suisse
le drapeau Suisse © Getty

Sommelière à « l’Etoile Blanche » de Lausanne, Marion Pacary notre Manchoise de Saint-Lô a choisit la Suisse il y a 4 ans. Une aventure professionnelle qui lui à fait découvrir les trésors du vignoble Suisse et plus largement les codes de ce pays pas comme les autres : «  Il y a 4 langues officielles ici en Suisse. Il y a le Suisse allemand  qui couvre le plus grand nombre de cantons sur les 26 qu’il y a. Après on a les Romands, là où je suis. On a aussi la Suisse italienne qu’on appelle le Tessin.  Et puis  il y a un tout petit endroit  en Suisse alémanique où on parle le Romanche.

Pour dire bonjour au dit  adieu  ici.

Si la Suisse est située en plein cœur de l’Europe, elle ne fait pas partie de l’UE. Une situation transparente pour Marion qui nous  rappelle que dans son activité professionnelle : ‘ je n’ai jamais vu un pays aussi cosmopolite en terme de cultures…Je travaille avec un portugais, un grec, un brésilien, une cubaine et  une italienne, avec  beaucoup de nationalités mélangées, ce  qui fait que parfois on a même pas l’impression d’être en Suisse. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Vivre à l’étranger c’est souvent adopter une nouvelle langue ou de nouvelles  expressions.  La Suisse romande, comme  le canton de Vaud, n’en manquent pas. Marion nous en apprend quelques unes. : « Pour dire bonjour au dit adieu ici.  J’arrive dans un bar, je demande au monsieur si je peux prendre une chaise, il me dit :" faites seulement," ce qui correspond à notre  «  allez-y, je vous en prie ». Pour dire « de rien », ils disent « service » par exemple » et si au premier abord ces expressions peuvent paraitre drôles, elles ne seraient sans rappeler notre patois normand lui aussi très croustillant.

Mots clés: