Replay du lundi 22 juin 2020

Les outils pour transformer sa vie

- Mis à jour le

Accepter d'évoluer ou anticiper et garder la main ? Le changement c'est tout le temps alors autant en faire un atout !

Les questions et outils qui aident à changer
Les questions et outils qui aident à changer © Getty

Nous traversons une grande période de « réadaptation » et nous voici repartis dans une nouvelle. Rien ne sera plus pareil. Nos vies ont changé.

C’est le sujet aujourd’hui qui vous donne la parole : quel est le grand changement qui a marqué votre vie ou les grands changements ?

Comment avez-vous négocié les tournants et qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Vous détestez le changement ? Ou au contraire vous en avez besoin comme d’un moteur ? Comment vous situez-vous par rapport au changement ?

Aimez-vous les changements que la vie vous a apporté ou certains ont-ils été houleux, voir difficiles à surmonter ? Racontez-nous comment vous avez changé et quoi ? 

Changer de partenaire, changer de travail, agrandir la famille… les changements sont divers mais certains nous marquent plus que d’autres.

Certains nous changent en profondeur, d’autres nous aident à tout modifier d’un coup. Qu’est-ce qui a changé dans votre vie et qui vous a marqué ?

 Parfois on a besoin d’un coup de pouce pour changer… D’une personne, d’un regard, d’une rencontre, d’un évènement… ou d’un accompagnement.

8 personnes sur 10 en France souhaitent changer de vie et cela peut vouloir dire de région, de métier pour la moitié d’entre eux… ou d’autre chose (selon une étude menée par MeilleursAgents) toutes tranches d’âges et catégorie socio-culturelle confondues.

Donc si vous en faites partie et si vous avez envie de changer de vie profitez de notre coaching en live. Et si vous l’avez vécu accompagné ou pas, partagez avec nos auditeurs pour les inspirer !

La première source d’amélioration espérée de la vie est le déménagement – vivre ailleurs pour 59% des sondés.

Encore plus chez les femmes soit 63% et les jeunes 67% et bien-sûr pour les habitants de la Région parisienne 71 %

Les objectifs sont de trouver un environnement plus calme, plus serein et 2/3 souhaitent rejoindre le bord de mer. 

-       Le plus important c’est de rendre le plus concret possible son objectif 

-       Un exercice que nous utilisons souvent en coaching est de se projeter dans l’idéal

-       Imaginer concrètement ce qu’on veut 

-       On peut partir de ce qu’on ne veut plus mais c’est moins efficace que d’identifier ce qu’on veut vraiment

-       Ce qui rend difficile ce type de projections est qu’on n’a pas appris à s’écouter rêver. L’idéal ça fait peur. On se demande : est-ce que je le mérite ? Est-ce que ce n’est pas trop en demander ? Est-ce que je vais y arriver ? n'arrive qu'après après tellement on est conditionné à ne pas s’écouter vraiment en profondeur.

-       Pour savoir ce qu’on veut vraiment il faut en effet s’écouter avec tendresse : accepter de se tromper, de mettre beaucoup de volonté dans quelque chose qui ne marche pas du 1er coup et rester obstinément dans l’effort cela peut parfois sembler impossible, cela demande beaucoup de courage !

Vouloir être heureux cela demande beaucoup de persistance, cela ne marche pas d’un coup, et en plus cela s’entretient.

Donc trouver ce qu’on veut pour changer cela demande le même optimisme volontaire !

Des exemples d' OUTILS :

On peut chercher à hiérarchiser son système de valeurs. Pour cela, la meilleure question à se poser est : "qu’est-ce qui a de l’importance pour moi ?"

Et parmi tout cela qu’est-ce qui a le plus d’importance ?

Puis on trie : qu'est ce qui est ce sur quoi je ne peux pas déroger et ce sur quoi je peux m’adapter.

Par exemple si la liberté est fondamentale pour vous et qu’en lisant ou en faisant des exercices de développement personnel, vous trouvez toujours la liberté qui revient comme un besoin prioritaire et que votre quotidien vous bloque ou vous semble carcéral, et bien le critère vous le trouverez en vous demandant ce serait quoi la liberté pour moi ?

Concrètement j’ai besoin de quoi ?

Me lever plus tard ? 

Avoir un chef plus cool ?

Décider et proposer des choses plus souvent dans mon travail ?

Et là vous commencez à voir par quel bout prendre les choses.

La dimension concrète est fondamentale.

Pas à pas cela fonctionne quand on est dans le concret. On découpe en mini objectifs – indiquez dans votre agenda des actions qui ont un sens / votre projet : rencontrer telle personne ou trouver des personnes qui vont pouvoir répondre à telle ou telle question – qui ont déjà fait ce métier qui vous intéresse par exemple. 

Quitte son confort aussi ce n’est pas facile sans créer une vision positive du futur. On dit qu'il faut du lâcher-prise et faire le deuil de certaines choses. Pour cela il est possible d’arrêter quoi dans votre vie qui vous dérange ?

Souvent des questions aidantes vont être surprenantes comme "et si c’était plus grand, plus beau, plus réussi...?"

Il s'agit de faire avec soi, se respecter mais aussi faire avec ses défauts et non lutter contre. L’anxiété, la solitude, l’inquiétude, le doute, le sentiment d’impuissance – s’ils sont trop présents et que vous sentez qu’ils vous bloquent vraiment – alors trouver un accompagnement plutôt coaching car c’est la meilleur boîte outil dans ce genre de situations. Un psychologue ça marche aussi. Pour accompagner le changement il faut une boîte à outil conséquente et de multiples panoplies de questions et de types de recherches créatives pour susciter des déblocages. 

Mots clés: