Les petits musées insolites

Le musée Sabourdy a accueilli 10.000 visiteurs la première année
Le musée Sabourdy a accueilli 10.000 visiteurs la première année © Radio France - - David Ravier

Le musée et jardins Cécile Sabourdy de Vicq-sur-Breuilh

Direction aujourd'hui Vicq-sur-Breuilh en Haute-Vienne où l'on peut visiter le musée et jardins Cécile Sabourdy, du nom de cette peintre d'art naïf. Cette artiste s'est attachée toute sa vie à représenter les paysages du Limousin. Pour éviter que ces œuvres uniques ne quittent la région, il a été décidé de réhabiliter l'ancien presbytère désaffecté pour le transformer en musée. Visite guidée avec David Ravier.

L'ancien presbytère de Vicq-sur-Breuilh a été réhabilité pour devenir le musée Cécile Sabourdy en 2014. Après une année d'existence, il a réussi à attirer 10.000 visiteurs sans bénéficier d'aucune subvention. Ce musée, c'est l'histoire d'une peintre confidentielle du Limousin que la mairie de Vicq-sur-Breuilh ne voulait pas laisser partir.

"On est entièrement auto-financé"

Suite au décès d'un amateur d'art, la municipalité de cette commune de 1.500 habitants s'est penchée sur les oeuvres du défunt qui possédait une collection de tableaux de la peintre d'art naïf Cécile Sabourdy, une artiste qui a vécu toute sa vie à Saint Priest Ligoure et qui s'était attachée à représenter les paysages du Limousin. Pour éviter que ces oeuvres uniques ne quittent la région, il a été décidé de réhabiliter l'ancien presbytère désaffecté pour le transformer en musée. 

D'abord destiné à accueillir de l'art naïf du Limousin, le musée ouvre ses portes en juin 2014 et avec pour ambition d'englober toutes les formes artistiques qui s'apparentent à de l'art brut. Le mélange des genres voulu par la directrice Stéphanie Birembaut reste cohérent et s'explique également par la volonté d'attraction du musée. "On a un modèle économique particulier puisqu'on est entièrement auto-financé. On essaie de faire venir du monde dans notre musée puisque notre billeterie reste notre principal revenu ".

Braque et Le Corbusier côtoient Sabourdy

Pour ce faire, le musée peut s'appuyer sur son partenariats avec les musées nationaux pour exposer des toiles de maîtres lors des expositions temporaires : Georges Braque ou encore Le Corbusier cotôient André Bauchant et Cécile Sabourdy. Un regard croisé voulu par le musée. "L'art naïf est un mouvement contemporain de tous les avant-garde du 20e siècle affirme Stéphanie Birembaut. Souvent les naïfs ont croisé les artistes d'avant-garde et contemporain avec qui ils entretenaient une appréciation mutuelle, ce que les gens ignorent ". G

Grâce à la variété de ses expositions, le musée Cécile Sabourdy a réussi à accueillir jusqu'à 10.000 visiteurs pour sa première année. Une aventure que Stéphanie Birembaut regarde avec fierté et qu'elle voudrait continuer de voir grandir dans les années à venir. "Ce qu'il nous faut aujourd'hui, c'est exister dans l'esprit des gens. On est ouvert depuis l'année dernière, on sait que l'on est connu au niveau local mais il faut que l'on arrive à s'étendre davantage car nos expositions sont de qualité nationale " .