Replay du samedi 24 avril 2021

Balade à Bar-le-Duc, chez Pierre Michaux, un des inventeurs du vélo

- Mis à jour le

Le Département de la Meuse, son agence Meuse Attractivité et les offices de tourisme développent la marque Accueil Vélos. L'occasion de muscler encore l'offre touristique de la Meuse et d'adresser un clin d'œil à l'un de ses inventeurs, Pierre Michaux, qui met au point le pédalier vers 1850.

Une balade à vélo dans la Meuse... le pied ! Photo Meuse Attractivité Guillaume Ramon
Une balade à vélo dans la Meuse... le pied ! Photo Meuse Attractivité Guillaume Ramon

Il existe aujourd'hui en France 6 000 point Accueil Vélos. La Meuse va étoffer cette référence en proposant et signalant une série de lieux où l'accueil des cyclistes et cyclotouristes est particulièrement bien organisé (hébergements, restaurants, sites touristiques, commerces spécialisés cyclos...), des lieux proches d'un circuit cycliste, du genre Véloroute. Cette initiative entre dans le cadre (c'est la cas de le dire !) d'une diversification de l'offre touristique en Meuse, baladant les visiteurs dans des univers variés : patrimoines de la Renaissance, sites de la Grande guerre et tourisme de mémoire, nature, loisirs, notamment avec le lac de Madine, mais aussi le fantastique et unique Vent des forêts ou la douce gastronomie meusienne. La pratique du vélo explose, dans toutes ses utilisations (travail, loisirs ou sport), plus encore depuis la crise sanitaire. L'un des fabricants français de vélos (en l'occurrence de vélos à assistance électriques), Moustache Bikes, est basé à Thaon-les-Vosges. En deux ans, de 2018 à 2020, l'entreprise a doublé son chiffre d'affaires (de 52 à 100 millions).  

Le fabricant vosgien de vélos à assistance électrique cartonne / Photo Moustache Bikes
Le fabricant vosgien de vélos à assistance électrique cartonne / Photo Moustache Bikes

Moins cher qu'un Moustache Bikes, le vélocipède de Monsieur Michaux coûtait autour de 300 francs. 10 francs de plus si vouliez le porte-manteaux et 15 francs encore pour une selle en peau de truie (paraît-il très confortable). Ils se sont mis à plusieurs pour inventer la bicyclette qu'on connaît aujourd'hui. Rendons d'abord hommage au Mésopotamien qui, en - 3500, invente la roue. Hommage également à l'Allemand Karl von Drais qui imagine le premier deux-roues. Nommé "la draisienne", ce bicycle avançait à l'aide de ses pieds... jusqu'au jour où le jeune Ernest, fils de Pierre Michaux, se plaint de la fatigue qu'occasionnent les jambes en l'air quand le vélo roule. Papa Michaux crée donc des repose-pieds, au centre de la roue avant, et - idée lumineuse - les dote d'une double fonction :  repose-pieds en forme de manivelle et entraîneur de la roue avant, c'est à dire pédalier ! La Michaudine était née.  Pour être complet, notez que certains contestent la primeur à Pierre Michaux, prétendant qu'un autre Français, originaire de Bordeaux, aurait inventé la pédale de vélos quelques années plus tôt. 

Une publicité de la Maison Michaux, alors installée à Paris
Une publicité de la Maison Michaux, alors installée à Paris