Routes de l'isère

Les routes de l'Isère 2012-2013

Nous passons la semaine en compagnie d’un chanteur, guitariste et compositeur isérois qui a acquit, au fil des ans, une renommée nationale… Il s’agit de Riké, l’une des deux voix emblématiques du groupe de reggae grenoblois Sinsemilia…

Routes de l'isère

Nous passons la semaine en compagnie d’un chanteur, guitariste et compositeur isérois qui a acquit, au fil des ans, une renommée nationale… Il s’agit de Riké, l’une des deux voix emblématiques du groupe de reggae grenoblois Sinsemilia… Riké qui, en 2003, s’est lancé en parallèle dans une carrière solo et qui est sur le point de sortir son 3ème album…   C’est sur les bancs de l’école, alors qu’il habite Eybens, qu’il rencontre Mike d’Inca avec qui il se lie d’une grande amitié. Ensemble, ils découvrent la musique, le reggae et Bob Marley et partagent la même envie de monter leur groupe. C’est en 1990 que naît Sinsemilia… Plus qu’un groupe, c’est une famille : 11 musiciens qui créent et distillent un reggae made in Isère et qui, peu à peu, s’exporte au-delà des frontières du Dauphiné… En 2005, le groupe atteint la consécration grâce au titre « Tout le bonheur du monde » que toutes les radios se mettent à diffuser… Un titre qui est un peu à l’image de Riké : positif ! Car même si ce musicien est engagé contre les inégalités, le racisme et toute forme d’intolérance, il préfère (surtout lorsqu’il chante en solo) aborder le bon côté des choses à travers une musique qui s’éloigne peu à peu du reggae pour se rapprocher de la chanson pop-rock optimiste, à l’image du titre « La journée sera belle »… un titre qui figure sur son prochain album et que nous sommes les premiers à vous proposer…   Durant la semaine, nous découvrons le Grenoble qu’il aime… Nous allons de place en place, de marché en marché, de bar en bar, en passant par le Jardin des Plantes, les rues piétonnes et même un hammam…    Bienvenue dans l’univers de Riké : un « homme posé », comme il se décrit lui-même, un grand « timide de la vie, tranquille… et un peu gamin aussi »…

Partager sur :