Les routes de l'Isère 2012-2013

Les routes de l'Isère 2012-2013
Les routes de l'Isère 2012-2013

Routes de l'Isère

Dans sa jeunesse, Philippe Streiff partait à mobylette de Correnc pour aller assister à quelques spéciales dans le Royans du Rallye Monte Carlo. Nous repartons donc sur les traces de ses souvenirs à St Jean en Royans et nous rencontrons ensuite sa maman à Correnc.

Nous prenons place cette semaine aux côtés de l’ancien pilote isérois de Formule 1 Philippe Streiff. Cela fait plus de 40 ans qu’il vit pour et par le sport auto et ce, malgré un terrible accident lors d’une séance d’essais sur le circuit de Rio de Janeiro le 15 mars 1989. Un accident qui l’a rendu tétraplégique…  Philippe Streiff, c’est avant tout un parcours de passionné. Né à la Tronche le 26 juin 1955, il découvre dès l’adolescence les joies du karting avec son meilleur ami, Bertrand Balas et débute en compétition auto en 1976 alors qu’il poursuit ses études au sein de l’Ecole Nationale des Arts et Métiers d’Aix en Provence… Très vite, son intérêt pour la course automobile prend le dessus et il s’y consacre pleinement à partir de 1978 en participant au Championnat de France de Formule Renault…  Ensuite, tout s’enchaîne : titre national en Formule 3 en 1981, vainqueur du championnat d’Europe de Formule 2 en 1984 (en même temps qu’un deuxième podium au 24 heures du Mans), débuts en Formule 1 au Grand Prix d’Estoril (Espagne) fin 84 chez Renault, avant de rejoindre Ligier en F1 en 1985. Après avoir couru deux saisons chez Tyrell, il rejoint l’écurie AGS et continue de signer des performances très prometteuses, notamment en se frottant au champion du monde en titre 1988 : Nelson Piquet.   Malheureusement, le 15 mars 1989, sa vie bascule en pleine ascension : lors d’une séance d’essais privés sur le circuit de Rio de Janeiro, au Brésil, il fait une terrible sortie de piste et cet accident le laisse tétraplégique.   Malgré plusieurs mois d’hospitalisation et quelques années durant lesquelles il apprend à vivre avec son handicap, la passion du sport auto ne quitte pas Philippe Streiff. En 1991, il ouvre un circuit de kart indoor et deux ans après, il organise des compétitions de karting à Bercy, tout en commentant les grand prix de Formule 1 pour TF1. Très actif sur le plan des aides à la vie des personnes handicapées, il devient aussi conseiller technique auprès du délégué interministériel à la sécurité routière.    Mais l’objectif de Philippe Streiff est de pouvoir conduire à nouveau : il participe donc à la mise au point d’un système « mini-manche » qui équipe aujourd’hui sa voiture…   C’est donc lui qui nous emmène sur les routes de ses souvenirs cette semaine. Nous partons de Correnc (où il a grandi) pour aller au Col de Porte (avec son meilleur ami), à Chamrousse, à l’Alpe d’Huez et dans le Royans…