Les séries France Bleu DOSSIER : Folie Bonbons

Folie Bonbons - Coucougnettes

Par Atelier de création Grand-Ouest et Capucine Frey, France Bleu lundi 4 juillet 2016 à 12:31

Les Coucougnettes
Les Coucougnettes © Radio France - Patrice Dourlent

Le maître confiturier Francis Miot avait plus d’une idée dans ses moustaches de mousquetaire du goût. Son humour malicieux et sa passion à combler la gourmandise l’ont amené à imaginer des confiseries qui célèbrent des personnages de l’Histoire de France. Parmi eux, le bon roi Henri IV.

Si son image est associée à la poule au pot du dimanche, sa réputation de « Vert Galant » semble justifiée par les 54 maîtresses et 27 enfants que lui attribuent les historiens.

Pour célébrer sa joie de "coucougner" (comme on dit en patois du Béarn), c’est à dire câliner, cajoler, chouchouter en deux mots, offrir un moment d'amour, Francis Miot a créé les Coucougnettes.

Soyons honnêtes, l’allusion est claire. Dans le langage populaire qui peut varier selon les régions, ce terme a pour synonyme certains bijoux de famille enfin, ceux des messieurs. Certains les appellent les « roubignolles », ou les noisettes ou même les bonbons ! Un comble.

Les Coucougnettes deviennent vite la spécialité sucrée de la ville de Pau. Le Prix du Meilleur Bonbon de France décerné au Salon Intersuc en 2000 leur ouvre les routes de la France gourmande.

Croquer dans une Coucougnette polissonne nous fera cligner des yeux de plaisir

Dans la recette imaginée en 1998, on trempe une amande grillée dans un chocolat noir puissant à 70% de cacao. Les mains des « rouleuses de Coucougnettes » (métier forcément réservé aux femmes !) enrobent ce cœur craquant d’une pâte d'amande aromatisée d’une eau-de-vie de gingembre et d’Armagnac, liqueur du Sud-Ouest. Un bain dans du jus de framboise lui donnera sa couleur rose. Puis elles les roulent de la paume de la main dans un lit de sucre blanc de canne.

La recette se décline aujourd’hui au chocolat - Grand Marnier, à la menthe et à l’Izarra® verte, cette liqueur basque aux épices.

Francis Miot est parti réjouir les gourmands du paradis en 2015 et doit les ravir de sa faconde. Mais croquer dans une Coucougnette polissonne nous fera toujours cligner des yeux de plaisir, comme pour répondre à son clin d’œil charmeur.

Katherine Khodorowsky

Ecoutez l'histoire des Coucougnettes du Vert Galant

Vous pouvez podcaster la série sur Itunes ou la suivre via le flux Rss.