Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les séries France Bleu DOSSIER : Folie Bonbons

Folie Bonbons - Macarons de Nancy

mardi 29 mars 2016 à 19:04 Par Atelier de création Grand-Ouest et Capucine Frey, France Bleu

C’est un petit délice aux amandes, de 15 à 20 g, de texture moelleuse sous une croûte légèrement craquelée. Sans farine – c’est donc bien une confiserie – il doit sa saveur moelleuse à sa teneur en amandes.

Macarons de Nancy © Soeurs Macarons
Macarons de Nancy © Soeurs Macarons

Les Macarons de Nancy sont datés de 1792. Charles Monselet raconte dans son Almanach Gourmand l’origine de ces gourmandises : « La légende des Sœurs Macarons remonte à la première Révolution, - lors de la dispersion des ordres monastiques.

A cette époque, quelques religieuses effarées - à juste titre - trouvèrent un asile dans un maison bourgeoise de la rue de la Hache, où, pour payer leur hospitalité, elles se livrèrent avec frénésie à la confection d’innocents et succulents macarons, dont la renommée se répandit bientôt dans tout Nancy, et au-delà.

Chaque boîte est ornée du portrait des sœurs Macarons

On commença à parler des macarons des sœurs ; et petit à petit, sans intention railleuse, la désignation de Sœurs Macarons resta à ces pauvres filles.
Après leur mort, des personnes inconsolables continuèrent leur commerce. Les macarons de la rue de la Hache sont toujours, au dire des gourmets, aussi bons que par le passé. Ils sont d’une belle largeur, d’un beau grain doré, s’attachent délicieusement aux dents, et veulent être mangés frais.
Depuis le 18ème siècle, la simplicité fait toujours leur spécificité. Les Macarons de Nancy sont toujours fidèles à leur recette originelle : uniquement des amandes, du sucre et des blancs d’œufs.

Katherine Khodorowsky

Ecoutez l'histoire des Macarons de Nancy

Vous pouvez podcaster la série sur Itunes ou la suivre via le flux Rss.