Les séries France Bleu

À l'écoute du mois du cinéma, découvrez 3 séries thématiques

Par Atelier de création Grand-Ouest, Atelier de création Provence Alpes Méditerranée et Atelier de création Sud-Ouest, France Bleu mardi 16 mai 2017 à 11:26

Le mois du cinéma sur francebleu.fr
Le mois du cinéma sur francebleu.fr © Getty

Chaque année, francebleu.fr déroule le tapis rouge pour "Le mois du cinéma". Comédies, westerns, tragédies, érotisme, la programmation 2017 est riche, variée, parfois déstabilisante. Nouveauté, une série consacrée aux professions du cinéma, à celles et ceux qui font les films. À vos podcasts.

Les salops au cinéma

Au cinéma, le méchant, le rampant, celui qui fait du mal par sa parole, ses gestes, son pouvoir, a souvent un rôle central. Autour de lui, s'articule le film. Sa psychologie inonde l'image et les personnages qui l'entourent.

Des noms ? Nous pouvons citer Georges Lajoie dans "Dupont Lajoie" d'Yves Boisset. Jean Carmet y campe un homme pleutre, violeur qui n'hésite pas à faire porter son crime sur les immigrés qui travaillent non loin de sa villégiature.
Dans un tout autre genre, Jack Nicholson est The Joker dans "Batman". Il incarne le mal, le vice, la haine. La trahison, la collaboration, l'allégeance à l’ennemi est au cœur d'une comédie, portée en partie par Gérard Jugnot (Adolfo Ramirez), dans "Papy fait de la résistance".

Cette première série, "Les salops au cinéma", nous éclaire sur le fonctionnement de ces personnages aux multiples visages. Des ambiances, des extraits de films, une belle réalisation, une narration très appropriée en font une série très attractive et fascinante.

Sexy ciné

Seconde série radiophonique à écouter et à podcaster sur francebleu.fr, il s'agit de "Sexy ciné". Dix films croqués par l'auteur Thierry Boeuf. Bien sûr, nous retrouvons le prénom par lequel le scandale est arrivé : "Emmanuelle", rôle interprété par Sylvia Kristel. Au générique également, des films avec "plus de corps" qui flirtent avec l'insolence de leur époque, qui cultivent l'anticonformisme comme "Calmos" de Bertrand Tavernier.

"Sexy ciné" n'est pas une succession de scènes érotiques, c'est un écrin de velours que l'on ouvre à discrétion de nos écoutes. Des dialogues imagés du réalisateur Joël Séria ("Les galettes de Pont Aven", "Comme la lune") aux courbes de "L'indomptable Angélique", le cinéma érotique des années 60, 70 et 80 est une peinture, un triptyque d'une société à la fois libre et contrainte. À écouter en fermant les yeux.

Professions de cinéma

Le troisième volet de ce "Mois du cinéma" est consacré à celles et ceux qui font les films. Accessoiriste, costumière, chef opérateur, réalisatrice, parlent de leur métier avec passion et précision.

Cette série est ponctuée par des extraits de films, des souvenirs et des anecdotes. Nous sommes à la fois sur le plateau, dans les loges, le camion de l’accessoiriste, à la place de l'acteur lors d'un casting ou devant la page blanche du scénariste, du réalisateur.
"Professions de cinéma" n'est pas simplement une revue des métiers du 7ème art ou une visite des coulisses d'un tournage. C'est une mémoire vivante d'une profession avec son propre langage, ses mots, ses femmes et ses hommes qui font de la lumière et du son, un spectacle.

À l'occasion du Festival de Cannes, écoutez, podcastez les séries en parcourant le dossier "Le mois du cinéma"