Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Œufs, cloches, lièvres : d'où viennent les traditions de Pâques ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Si chaque fête a ses traditions, Pâques est la fête des chocolats. Cloches, poules, lapins ou œufs... Ses formes sont multiples. Mais d’où viennent ces symboles et traditions ?

Quelle est l'origine de la tradition des œufs de Pâques ? Et que viennent faire cloches et lapins dans cette histoire ?
Quelle est l'origine de la tradition des œufs de Pâques ? Et que viennent faire cloches et lapins dans cette histoire ? © Getty

Impossible de passer la période de Pâques sans parler d'œufs, de chocolats, de cloches ou de lièvres. L'œuf en particulier, qu'il soit au chocolat, dur ou peint, est le vrai symbole de cette fête. Mais pour quelles raisons offre-t-on des œufs en chocolat à cette période ? Et pourquoi sont-ils apportés par des cloches ou des lièvres ? Katherine Khodorowsky, historienne et sociologue de l'alimentation, vous raconte l'histoire de cette tradition dans la série Chocolat mon amour.

L’œuf, un symbole de vie, de fécondité et de renouveau

La tradition a plusieurs origines. La première remonte à l'Antiquité, bien avant l'ère chrétienne. Il n'était alors pas question d'œuf en chocolat mais de vrais œufs de poule. Au début du printemps, saison de renaissance de la nature, les Perses et les Égyptiens s’offraient des œufs de poule, symbole de vie et de fécondité, comme porte-bonheur. Les œufs étaient décorés en signe d’espoir d’une vie nouvelle. 

À l'instauration du Carême, au IVe siècle, l’Église interdit la consommation d’œufs durant la période de jeûne. Dans les campagnes, pour les conserver, on les ébouillantait et coloriait les coquilles des plus vieux. Arrivé à Pâques, à l’issue de cette période d’abstinence, on consommait tous ces œufs accumulés. L'œuf devient alors le symbole de fête après les longues semaines de restriction.

C'est enfin au XIXe siècle, grâce aux progrès techniques et l'apparition des moules, que les premiers œufs en chocolat sont produits. 

Le chocolat, les cloches et le lièvre de Pâques

Le jour de Pâques, les enfants chassent les œufs répartis dans les jardins. Mais qui les cache ? Cloches, lièvres ou lapin, suivant la région de France ou le pays, le généreux responsable n'est pas toujours le même.

Dans une grande partie de la France, ce sont les cloches qui apportent les œufs. Cette tradition remonte elle aussi au culte catholique : entre le Jeudi saint et le jour de Pâques, les cloches des églises ne sonnent pas, en signe de deuil. On raconte alors que c’est parce que les cloches sont parties à Rome pour chercher les œufs de Pâques, qu’elles sèmeront dans les jardins la nuit de leur retour.

Dans l’Est de la France et en Allemagne, c'est le lièvre de Pâques qui se charge de distribuer des œufs dans des nids préparés par les enfants. Cet animal aux longues oreilles est un symbole de fécondité et de renouveau, tout comme le printemps.

Choix de la station

France Bleu