Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 17h35

Les spécialistes de France Bleu Limousin avec William Bensimhon

Leïla Martial

Un coup de coeur de notre spécialiste !! Il craque pour Leïla Martial et son album "Baabel"

Les spécialistes de France Bleu Limousin avec William Bensimhon

Les spécialistes : William Bensimhon nous invite à écouter du Jazz ce soir avec l'album de Leïla Martial " Baabel".

Baabel Leïla Martial - Aucun(e)
Baabel Leïla Martial - ©Sylvain Gripoix

Leïla Martial est née en 1984 dans l'Ariège dans une famille de musiciens, un père hautboïste classique et professeur de solfège, une mère chanteuse lyrique dans les choeurs.

De L'art dramatique au Jazz.

A 5 ans elle joue du piano avec un professeur qui fait de la variété jazzy et à 10 ans elle intégre le collège de jazz de Marciac. Elle flashe sur le gospel, les traditions tziganes, hongroises, roumaines, la musique qui pleure, qui vit, qui accélère, s'emballe, qui mène à une sorte de transe et elle a la passion du théâtre. Ayant du mal à choisir, elle s'oriente tout d'abord vers le conservatoire d'art dramatique de Castres mais la passion du jazz transmis par le saxophoniste Emile Parisien est la plus forte, à 17 ans elle entre au conservatoire de musique de Toulouse pour trois ans d’études couronnées d’un prix, bientôt suivies d’un semestre au conservatoire de San Sebastian. Les bases sont acquises ainsi que le répertoire.

Leïla se lance sur scène, en duo (avec un guitariste, un accordéoniste), en grand orchestre. Elle aime avant tout improviser, commence à forger son propre langage sur base d’onomatopées. Elle entend Médéric Collignon et c'est une révélation.

Mederic Collignon en concert au Triton (93) Déc 2008 - Aucun(e)
Mederic Collignon en concert au Triton (93) Déc 2008 - ©Chritophealary

En 2007, elle forme son quartet avec Eric Perez, “mon alter ego ” (batterie, sampling, voix), Jean-Christophe Jacques (saxophones ténor et soprano), Laurent Chavoit (basse). Un groupe qui obtient son visa de renommée nationale en décrochant deux ans plus tard le 3ème prix du Concours de la Défense.

Fascinée par les langues, refusant les classifications, Leïla entend être une chanteuse tout terrain . Ses inspirations, elle les puise dans la musique tzigane, le classique, le contemporain (Steve Reich, Arvo Part), le jazz bien sûr avec un faible pour Betty Carter, Abbey Lincoln, Eric Dolphy, Médéric Collignon mais aussi la chanson (Barbara, les Beatles, Simon and Garfunkel).

Ce que dit la presse

Singulière, barrée, pas tout à fait de notre monde, Leïla Martial ne ressemble en rien à une chanteuse de jazz. Tant mieux. Avec ses pépiements, ses langues obscures et ses onomatopées en vrac, elle libère une dramaturgie de l’inconscient vagissant, chuintant, bégayant, vocalité pure d’avant le sens, mais qui n’oublie pas de chanter. Aux côtés d’Anne Paceo, élue “Artiste de l’année” aux dernières Victoires du Jazz, on l’a vue ces derniers mois arpenter une cartographie étrange, sans limite fixe. En tant que leader, elle poursuit cette expérimentation avec autant de bravoure et de conviction, dans un registre allant du rock au hip-hop, en passant par des standards comme Smile. Sortie le 30 septembre. Les Inrocks 12.09.16

Une révélation vocale …. Leila Martial libère le chant, le cri, le verbe, la poésie. L’Huma

4 ans après "Dance Floor", elle revient avec "Baabel". un album Jazz dans lequel vous retrouverez une reprise du Classique "Smile" de Charlie Chaplin, thème du film " Les Temps modernes".

A RETROUVER SUR LES RESEAUX SOCIAUX

Leïla Martial sera en concert Mardi 11 Octobre à la Fourmi à Limoges

Gagnez vos places ce soir entre 18h et 18h30

Partager sur :

Nous suivre sur  FacebookNous suivre sur  Phone