Lorette (2013-2014)

Cuisiner à la Bière: pourquoi?

Podcasts :
bières

Toute en saveurs et contrairement au vin qui perd de son goût à la cuisson et surtout son acidité, la bière conserve tous ses arômes.

Suivant la saveur recherchée, on privilégiera donc plutôt une blanche ou une gueuze (mélange de plusieurs bières) pour sa pointe d'acidité, une ambrée plus amère ou une brune, aigre-douce. Les bières aux fruits, quant à elles, réveillent bien les desserts.Pour parler plus précisément :     la brune fonctionne bien sur des cuissons longues : lapin ou coq à la bière. On couvre la viande de bière et on laisse mijoter.    La blonde sera parfaite pour monter une sauce de poisson ou de viande blanche ou encore pour une cuisson vapeur original (on remplace l'eau par la bière)    l'ambrée est l'alliée du miel, du pain d'épices, des fruits secs dans les plats sucrés salés    La blanche se marie bien au poisson sous forme d'écume ou de sabayon par exemple.    Les bières aux fruits parfaites pour relever uns soupe de fruits rouges, en sorbet ou pour apporter de la fraicheur à un confit d'oignons.Autre intérêt de la bière en cuisine : sa légèreté.  Si son effervescence ne demeure pas toujours, la présence de levure dans la bière se révèle intéressante. C'est un secret de grand-mère : l'ajout de bière dans une pâte à crêpe ou à beignet la rend beaucoup plus légère. A raison de moitié lait moitié bière. Cela marche aussi dans la pâte à tempura ou la pâte à friture du fish and chips.