L'artichaut:: la petite histoire

L'artichaut a gardé des espèces différenciées selon les régions que l'on trouve maintenant toute l'année sur les marchés même si les deux saisons de prédilection sont l'automne et le printemps :  au nord, le Camus, rond et lourd  le Macau, cultivé sur l'île de Macau en face de Bordeau, proche du Camus, avec un fond plus charnu  le violet du midi, de forme allongée et conique, vendu en bouquet.

Bien sûr, on cuisine l'artichaut différemment du nord au sud : alors que le nord préfèrera être le cuire queue cassé et éventuellement ficelé, 30 minutes à l'eau bouillante (10 minutes à l'autocuiseur) pour le servi chaud ou froid avec beurre fondu, sauce hollandaise ou mayonnaise ou encore le coeur gratiné à la béchamel, le sud préfère raccourcir les feuilles d'1/3 pour les déguster cru en lamelles ou simplement sauté avec quelques aromates ensoleillés et une bonne louche d'huile d'olive.Mais quelque soit le mode de préparation, il est bon pour la santé, riche en fer, potassium, calcium, vitamine B1 et fibres bien sûr. Assez sucré, il est pourtant bon dans le cadre d'un régime minceur car ne contient que 40kcal par 100g. Attention toutefois à l'inuline qu'il contient, une sorte de sucre hybride qui ne conviendrait pas à tous les intestins.

Partager sur :