Replay du jeudi 27 avril 2017

Made in France du jeudi 27 avril 2017

Aujourd'hui, on s’intéresse à une Maison qui porte haut et fort la tradition de la porcelaine de Limoges avec Bernardaud !

Porcelaine de limoges
Porcelaine de limoges © Getty

La porcelaine de Limoges naît à la fin du 18ème siècle avec la découverte de kaolin aux alentours de Limoges. Le Kaolin est une argile blanche, c’est matériau qui offre une céramique dure et translucide. C’est assez exceptionnel à souligner parce qu’à l’origine, le kaolin on le connaissait qu’en Chine, célèbre pour ses vases chinois. Mais là-bas, cette argile blanche était aussi utilisée l'industrie du papier mais aussi dans la médecine et la cosmétique.

Comment on découvre cette matière en France ?

Un peu par hasard. C’est un chirurgien qui a découvert ce gisement de terre blanche et sa femme va l’utiliser pour faire ses lessives. Mais le chirurgien curieux demande à un apothicaire d’examiner cette terre. La réponse est sans appel ; elle se rapproche en tout point du fameux kaolin chinois. ! Face à cette découverte, c’est Louis XV qui va tout de suite racheter ce gisement !!! Il tout de suite faire de la production de porcelaine un privilège royal. C'est seulement à partir de là, en 1769, qu'on va fabriquer de la porcelaine en France.

Et la Maison Bernardaud, elle naît quand ?

Tout débute en 1863 pour Léonard Bernardaud qui deviendra vite comme le garant de ce savoir-faire. En 1900 l’entreprise familiale prend le nom de Bernardaud. Et familiale elle est toujours puisqu’aujourd’hui, c’est Michel Bernardaud qui en est à sa tête, il représente fièrement la 5ème génération. 5 générations d’innovation et de recherches.

L’entreprise va oser le pari de la mondialisation dès le début du 20ème siècle. La maison s’ouvre au marché américain, sans intermédiaires. Et lorsque la maison va être confrontée à des crises comme celle de 1929 ou encore la seconde guerre mondiale, elle va redoubler d’imagination et étoffer ses collections en faisant appel à nombreux artistes.

L’innovation va surtout arriver en 1949 avec un pari audacieux : ils sont les premiers en France à mettre en service un «four tunnel» alimenté 24 heures sur 24 non plus au bois mais au gaz de ville. Outre les services de table, la Maison explore d’autres univers comme les bijoux, les luminaires ou encore le mobilier... pour une clientèle éclectique, sans oublier les commandes spéciales et l’hôtellerie pour lesquels elle bénéficie d’une renommée internationale.

Le site de la maison Bernardaud !

Mots clés: