Émissions Toutes les émissions

Made in France

Du lundi au vendredi, à 13h40

2min

Bohin

le lundi 20 février 2017
Podcasts : iTunes RSS

La dernière manufacture d’aiguilles de France

Direction la Normandie, l’Orne et encore plus précisément Saint-Sulpice-sur-Risle. Là, depuis 1952, Bohin est la dernière fabrique d’aiguilles et autres produits pour la couture et les loisirs textiles de France.

Chez Bohin, on ne compte plus les brevets déposés. Des améliorations d’aiguilles à coudre mais aussi des créations notamment l’épingle de sûreté, plus connue sous le nom d’épingle à nourrice ou encore les épingles à tête de verre, ces épingles avec une petite boule à une extrémité pour les retirer des tissus facilement.

L’origine

Au départ, chez Bohin, on travaille le bois et plus particulièrement la bimbeloterie. La bimbeloterie c’est le nom pour la fabrication de bibelots. On y fait des petits coffres en bois, des boites à bijoux, des jouets…

Benjamin Bohin n’a que 11 ans quand il commence à s’intéresser à l’entreprise de son père. Il paraît même qu’il fugue à de nombreuses reprises, menaçant de rentrer que s’il pouvait prendre la tête de la société. Il aura gain de cause en 1833. Il n’a alors que 17 ans.

L’aiguille

Ce n’est qu’en 1860 que l’aventure des aiguilles commence véritablement. Vous l’aurez compris, Benjamin Bohin rêve grand. Et dans le Pays d’Ouche, dans le Nord-Est de l’Orne, la terre est riche en minerai de fer. La métallurgie est en plein essor et on trouve de nombreux artisans aiguillers et épingliers. Alors Benjamin Bohin va les regrouper et moderniser plusieurs ateliers pour construire son empire.

C’est un véritable visionnaire et un défenseur du Made in France. A la fin du 19e siècle, Bohin comprend vite les enjeux du nouveau siècle qui arrive. Et malgré une concurrence coriace, il croit à la qualité de la fabrication française. Mais il sait aussi que pour apprendre, il faut ouvrir les yeux et il va envoyer son fils parcourir le monde pour parfaire ses connaissances techniques.

Son fils Paul découvre alors l’Afrique, le Japon, la Chine, l’Amérique et même l’Himalaya. A son retour, riche des différentes techniques qu’il a acquises, il va créer des aiguilles encore inconnues en France.

En 1908, Paul Bohin invente même la première machine capable de réaliser la fabrication complète des aiguilles.

Une manufacture qui se visite

Suite à un reportage sur TF1, des premiers curieux se sont présentés devant l’usine pour la visiter. Face à cette demande, Bohin a créé un parcours de visite et même un musée.

► En savoir + : le site internet de la manufacture Bohin