Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 8h38 et 17h40

Mandrin, un enfant du pays. Une série radiophonique pour l'été. Épisode 28 : Les fusils

Mandrin

Mandrin et ses lieutenants poursuivent leur périple sur les routes du Dauphiné et de la Savoie. Mandrin apprend que la maréchaussé vient de saisir des armes. Sans aucun complexe, Mandrin va les récupérer.

    Podcasts :

  • RSS

Mandrin, un enfant du pays. Une série radiophonique pour l'été. Épisode 28 : Les fusils

Les fusils

Mandrin apprend, par un bourgeois amateur de tabac, que la maréchaussée, sous les ordres d'un juge appelé Séguret, vient de saisir 3 fusils et une grosse carabine que les contrebandiers avaient "planqué" à l'hôtel de ville de Burzet.

Mandrin m'emprunte mon calepin et se met à écrire une lettre. "Monsieur le juge Séguret, je conçois parfaitement les obligations qui sont les vôtres, mais je vous demande, avec toute la déférence due à votre rang, de bien vouloir remettre à mes hommes les fusils et la carabine. Sans quoi, je me verrais dans l'obligation de brûler votre maison."

Je suis chargé de lui remettre la lettre ! Me voilà face au juge Séguret. je n'en mène pas large. Le juge lit la missive. Il est surpris. Il blêmit et donne vivement un ordre. Et voilà qu'un valet m'apporte les armes, astiquées et nettoyées !

Je retrouve Mandrin. il me remercie en souriant et fait distribuer les armes à ses hommes. Il y a un fusil en trop. Il demande à Court-Toujours de le porter à la gendarmerie ! Mandrin prend un malin plaisir à écrire ce petit mot pour les gendarmes.

En savoir plus.

Partager sur :