Émissions Toutes les émissions

Mandrin, un enfant du pays, série radiophonique

Du lundi au vendredi à 8h38 et 17h40

2min

Mandrin, un enfant du pays. Une série radiophonique pour l'été. Épisode 35 : Une chance inespérée

le vendredi 19 août 2016
Podcasts : RSS
Mandrin
Mandrin - Source Gallica - Bibliothèque Nationale de France

En ce 15 décembre 1754, Mandrin prépare sa prochaine campagne. Lui et ses hommes sont à Pont de Beauvoisin, ville frontière.

Une chance inespérée.

Pont de Beauvoisin, ville frontière. 15 décembre.

Mandrin prépare sa prochaine campagne mais l'inactivité du jour lui pèse. Brusquement, il décide, le soir venu, de traverser le pont avec quelques hommes désœuvrés. Il veut livrer son tabac chez l'entreposeur et décrocher 20 000 livres. Côté France, tout est calme.

Ils partent, comme de vulgaires marchands, en charrettes. j'attends sur le pont. Échange de coups de feu. Les voilà qui reviennent, les gâpians aux trousses. je cours me réfugier côté Savoie. Les poursuivants les rattrapent. Mandrin et ses hommes sont partis trop légers. Le coup est manqué. Ils sont faits prisonniers.

J'assiste à la scène, impuissant, quand une escouade du roi de Sardaigne, alertée par les tirs, surgit derrière moi. L'officier interpelle les Français. Il leur signale qu'ils ont violé la frontière et qu'ils doivent libérer les prisonniers. Ils sont supérieurs en nombre et mieux armés. Les gâpians obtempèrent.

Je croise le regard satisfait de Mandrin. Quand, enfin, il se présente à l'officier pour le remercier, celui-ci répond : "Je ne l'ai pas fait pour vous sauver mais par respect du droit".

En savoir plus.