Replay du vendredi 28 mai 2021

Mare latinu : Guilhan Paradis un botaniste passionné des étangs marais et lagunes de Corse.

- Mis à jour le

Les zones humides, ce sont des espaces indispensables à notre environnement, elles sont pourtant le réceptacle et le filtre des biens des maux . La pression de l’activité humaine les plantes envahissantes, les botanistes y retournent régulièrement et constatent les dégâts.

Guilhan Paradis botaniste .
Guilhan Paradis botaniste . - Hélène Saez Paolini.

Longtemps en Corse ces zones ont été considérées comme des sources de maladies et de fait les populations s'en éloignaient. Entre terre et mer ces espaces lagunaires font l’objet de mesures de protection et pourtant quand on s’y promène on trouve vraiment de tout . Ces lieux abritent des plantes qui sont en péril . 

Guilhan Paradis est botaniste,  il a quitté l’enseignement il y a 20 ans il était auparavant maître de conférence à Corte, avec ses étudiants il s’est efforcé de réaliser un inventaires des plantes des zones humides de Corse. Au cour de sa carrière il a pu observer des changements notables, il y a la pollution, la pression de l’homme que ce soit les aménagements ou la pratique du 4X4 sur les dunes, et aussi les plantes invasives un cocktail qui au fil des ans pourrait conduire à la disparition de ces espaces de vie lieux de très forte bio-diversité : 

"J’ai fais une thèse quand j’étais en Afrique sur la comparaison de la végétation littorale de la Côte-D’ivoire et du Bénin en arrivant en Corse j’étais beaucoup plus à l’aise sur ce type de végétation et naturellement je me suis moins intéressé aux plantes de la montagne. Ce littoral est très menacé, il y a une occupation importante depuis 1960,  et ces plantes dont l’espace de vie est très localisé nécessitaient que l’on s’y intéresse vite en établissant les groupements. Malgré ces inventaires on constate que le littoral continue à être abimé presque partout on fait presque un travail d’historien car certains sites seront soit dénudés soit envahis par exemple par les griffes de sorcières." 

étang de Casavona. Prunelli.
étang de Casavona. Prunelli. - Nadia Ameziane-Federzoni

"Les roseaux se trouvent dans les milieu peu salés, _beaucoup de zones lagunaires sont en contact avec la mer ce qui favorise des espèces que l’on appelle les salicornes_. Un peu en arrière on trouve d’autres espèces les pré-salés,  par exemple le jonc maritime qui peut former des grandes étendues comme dans la zone de Pinarellu." 

jolies mais invasives "griffes de sorcières"
jolies mais invasives "griffes de sorcières" © Getty - Geography Photos
Mots clés: