Replay du mercredi 7 avril 2021

Mare latinu : Impact de la crise du Covid dans les "nations sans Etat" Catalogne, Sardaigne, Corse. Web-série.

Comment les États d'Europe ont-ils géré la crise du Covid dans les régions au statut de type autonomie que ce soit Catalogne, Sardaigne, Corse. C'est le thème de web-série que vient de lancer la fondation Coppieters et le journal Arritti. La question sanitaire mais aussi la question économique.

4 Web-série à suivre sur le WEB
4 Web-série à suivre sur le WEB © Radio France - jerome Susini.

Du 6 au 16 avril, quatre vidéos sur ce sujet seront publiées. L’objectif est de décrypter les conséquences de la crise Covid sur les rapports institutionnels à plusieurs niveaux entre Europe, États, régions, notamment pour les îles et régions avec un statut d’autonomie, comme la Catalogne ou la Sardaigne. 

Quelle stratégie les États ont-ils privilégiée entre gestion territorialisée et centralisation des décisions? Comment les régions et les communes se sont retrouvées au premier plan dans la gestion de crise ? Comment l'Europe a-t-elle géré la crise sanitaire? Quelles sont les conséquences économiques et sociales et que peut-on espérer des plans de relance? Quelles perspectives pour les peuples et nations sans État, en particulier sur le plan institutionnel?

Ces questions seront abordées dans le cadre d'échanges avec des spécialistes et politiques suivants: 

  • Wanda Mastor, professeure de droit public et constitutionnel à l'Université Toulouse Capitole. 
  • Elisenda Alamany, conseillère municipale et métropolitaine de Barcelone. 
  • Jordi Solé, membre du Parlement européen pour l'Alliance libre européenne (ALE / ERC). 
  • Attilio Pinna, membre de l'Istituto Camillo Bellieni et professeur de droit à l'Université de Sassari.

Ces vidéos seront diffusées le 6 avril (épisode 1), le 9 avril (épisode 2), le 13 avril (épisode 3) et le 16 avril (épisode 4) à 18h30. Une vidéo de conclusion sera également diffusée le 16 avril pour clôturer les échanges. 

Le contenu est librement accessible sur la page Facebook de la Fondation Coppieters ou sur son site internet.

Mots clés: