Replay du lundi 12 avril 2021

Mare latinu : L'intelligence artificielle au service de la pêche en Corse.

Ce sont les rendez-vous des doctorants de l’Université de Corse , avec une visioconférence de Nicolas Poiron-Guidoni doctorant en informatique ce soir à 18h30.

Le quai Tino Rossi Ajaccio.
Le quai Tino Rossi Ajaccio. © Getty - Franck CHAREL

L’intelligence artificielle pour mieux gérer les réserves halieutiques.  C’est l’objet de travaux réalisés par Nicolas Poiron-Guidoni dans le cadre d’une thèse de doctorat en informatique à l’université de Corte, déjà primé par le concours MY innovation is. Il s’agit d’un outil informatique d’aide à la gestion d’une activité essentielle, Nicolas Poiron Guidoni

"Ma thèse porte sur l’optimisation et l’intelligence artificielle en général, mais du fait du programme Moonfish de l’université qui porte sur la gestion de la pêche, il a semblé intéressant d’appliquer cela à un cas applicatif. Avec des simulations on va essayer de déterminer les dynamiques des populations les caractéristiques des espèces, pour déterminer leurs évolutions. Pour cela on va se servir des données du passé, pour calibrer les modèles, et se projeter vers le futur pour déterminer comment évoluerait telle ou telle espèce en fonction des pratiques de pêche. 

On pourrait proposer un outil embarqué ou une application destinée aux pêcheurs, ce qui pourrait leur permettre de mieux cibler les zones de pêche. Nous avons à ce jour des résultats très concluants d’un point de vue théorique, mais d’un point de vue applicatif pour l’instant rien de concret." 

Pour assister à cette visio-conférence ce soir à 18h30, il faut s’inscrire sur le site de l’université de Corse ici. 

Mots clés: