Replay du lundi 1 février 2021

Mare latinu : L’Italie désormais exclue de la route de la Soie? Moins de trafic dans le Canal de Corse.

Boosté par les nouvelles routes de la soie le trafic maritime dans le Canal de Corse atteint les 20 000 passages/an avec souvent de très grosses unités. Mais l’Italie va surement réduire la voilure après le récent accord entre Europe et Chine.

Une route de la soie qui remonte à Marco Polo.
Une route de la soie qui remonte à Marco Polo. © Getty - DEA PICTURE LIBRARY

En 2019 la Chine et l’Italie scellaient un accord sur les nouvelles routes de la soie. L’Italie devenant le premier pays du G7 à intégrer ce vaste projet industriel et commercial.

Cela a conduit à des investissements importants pour le développement des terminaux du nord de l’Italie Gènes, et du sud Gioia Tauro en Calabre. Il suffit de suivre la route maritime des tankers ou supertankers qui croisent au large de la côte orientale de la Corse, pour s’apercevoir que les échanges quotidiens se font avec la méditerranée orientale. Par ailleurs les entrées de marchandises ne font pas toujours l’objet de contrôles notamment à l’arrivée du port calabrais. 

Mais cette activité entre l’Italie et la Chine pourrait bien décroître ou s'organiser différemment après un autre projet d’accord passé cette fois entre la Chine et L’Europe, Bruxelles voyait très mal l’un de ses membres faire cavalier seul.  

Jean Pierre Darnis est maitre de conférences spécialiste de l’Italie :

"Historiquement les rapports entre l’Italie et la Chine ont toujours existé, cela remontant même à Marco Polo du temps de la république de Venise. Récemment l’Italie a développé une volonté plus stratégique en se posant comme partenaire privilégiée de la Chine en Europe. C’était la volonté du gouvernement souverainiste en 2018, on avait alors des secrétaires d’état, des ministres ouvertement  prochinois.  Notamment un secrétaire d’état sicilien Michel Geraci, un homme d’affaires proche de Pékin avec une vision, dirons-nous,  très décomplexée".

le port  calabrais de Gioia Tauro.
le port calabrais de Gioia Tauro. © Getty - Gianni GIANSANTI

"

_Cet accord n’a pas amené grand-chose et risque maintenant de ne pas aller loin_.

_"Fin décembre il y a eu cet accord global entre l’Europe et La Chine, et cela semble remplir tous les objectifs commerciaux du gouvernement italien de l’époque mais avec un cadre cette fois beaucoup plus  normalisé. L’Italie va par ailleurs devoir rentrer en bonnes grâces avec la nouvelle administration américaine et ne pourra se permettre de poursuivre en solo ce type d’échanges directs avec la Chine. D’autre part l’accord européen norme les relations commerciales  et cela va convenir pleinement à l’_Italie qui va surementmettre en sourdine l’affichage "route de la soie. "

Un trafic dense entre dans le Canal de Corse.
Un trafic dense entre dans le Canal de Corse. - marinetraffic.com

Jean Pierre Darnis est maître de conférences à l’Université Côte d’Azur (Nice), où il coordonne le master en Langues et affaires internationales : relations franco-italiennes (LAI-RFI). Il est membre du centre de la méditerranée moderne et contemporaine de Nice et également conseiller scientifique à l’Istituto Affari Internazionali (Rome). 

Mots clés: