Replay du jeudi 22 avril 2021

Mare latinu : La Corse une terre d'exil politique, le Roi du Maroc en 1953, Séneque, théodore de Neuhoff.

D’une île l’autre, entrecroisant archives diplomatiques et photos d’un policier alsacien, centré sur l’exil du Roi du Maroc et de sa famille en Corse.

 Mohammed V en corse et son Fils qui deviendra Hassan II.
Mohammed V en corse et son Fils qui deviendra Hassan II. © Getty - Daniele Darolle

Les insulés , un livre d’ Antoine Hatzenberger aux éditions Riveneuve.

Ce récit établit des parallèles avec les années de détention de  Habib Bourguiba, la peine d’éloignement du philosophe Sénèque et le  règne éphémère du baron de Neuhoff — dans la perspective générale d’une  histoire de la décolonisation au Maghreb et d’une géographie insulaire  en Méditerranée. 

En 1953, Maroc et Tunisie sont sous protectorat français. Il est  alors question d’exiler Habib Bourguiba, le turbulent président du parti  tunisien de la Nouvelle Constitution, sur l’île de Corse. Mais Sidi  Mohammed Ben Youssef, futur roi du Maroc, y est déjà ! Comment le sultan  alaouite s’est-il retrouvé, pendant quelques mois, sur la côte  septentrionale de l’Île de Beauté avant d’être assigné à résidence, de  l’autre côté du globe, sur la Grande Île ? Dans quelles conditions  vit-il cet exil ? Quelles traces en reste-t-il ? Entre souvenirs de  souvenirs et documents d’archives, cette enquête personnelle en  Méditerranée sur l’exil politique dans les îles et sur les vies  parallèles d’hommes illustres explore les histoires insulaires à partir  de clichés inédits de la famille royale marocaine en Corse. Chemin  faisant, de Rabat à l’Île-Rousse, et jusqu’à Antsirabé en passant par  les îlots déserts de la Tunisie, c’est toute une cartographie de la  relegatio in insulam qui se dessine : le récit post-colonial de l’exil  dans les îles. L’histoire des insulés. ./

Mots clés: