Replay du mardi 19 janvier 2021

Mare latinu : La Russie : une présence renforcée en Méditerranée, Corse/Russie, un passé en commun.

Alors que certains considèrent que la Russie occupe une place laissée vacante par les occidentaux. La Corse en raison de sa place en Méditerranée à une histoire liée à ce pays.

Sous-marin russe de retour de mission en méditerranée.
Sous-marin russe de retour de mission en méditerranée. © Getty - Alexei Pavlishak.

Sans avoir à évoquer ici la grande défaite du plus célèbre des corses, Napoléon, à Moscou, ni ce corse qui occupa une place importante auprès du Tsar, Charles André Pozzo di Borgo.

Joseph Martinetti est enseignant chercheur, membre du centre de la méditerranée moderne et contemporaine de Nice, il connait bien la question russe : 

"On peut parler d’un premier épisode pour la Russie en Corse à la fin du XVIIIème siècle. Une sorte de réaction contre la révolution française, cela vient surtout de certaines grandes familles du sud de l'île.  Elles  vont créer un mouvement, « Vive Paul 1er Tsar de Russie » car à cette époque la Russie peut jouer le rôle troisième puissance en Méditerranée, contre l’Angleterre et la France. _Ces familles corses dites de « Sgiò » vont soutenir un parti pro-russe_

Autre épisode c’est celui du tragique naufrage de « la Sémillante » cette frégate française qui faisait route vers la Méditerranée orientale lors de la guerre de Crimée, un naufrage sur les îles Lavezzi qui fit plus de 700 victimes. Une guerre de Crimée dans laquelle la France l’Angleterre, le Piémont disputaient à la Russie une trop forte influence en Méditerranée contre l’empire Ottoman."

Le cimetiere de la semillante aux lavezzi
Le cimetiere de la semillante aux lavezzi © Maxppp - Michel Luccioni.

La Corse a une petite part d’implication dans cette histoire de la Russie avec la Méditerranée. 

"Autre exemple, la similitude de la Crimée avec la Corse par rapport à la colonisation génoise, puisque toutes les villes du sud de la Crimée étaient comme la Corse à une époque des comptoirs génois."

Enfin citons l’autre point commun qui a laissé des traces directes,  c’est l’odyssée d’un paquebot russe " Le Rion", en 1921 en rade d’Ajaccio. De nombreuses familles d’origines russes présentes  en Corse encore aujourd’hui débarquèrent de ce paquebot qui initialement faisait route vers le Brésil."

A suivre demain: « Pourquoi la Russie déploie-t-elle sa marine de façon ostensible en méditerranée ?»

Mots clés: