Replay du vendredi 2 avril 2021

Mare latinu: Le Catenacciu, une tradition séculaire bousculée.

Le Catenacciu ou Catinacciu de Sartène, une procession aux multiples symboles.

Le pénitent rouge chute trois fois.
Le pénitent rouge chute trois fois. © Radio France - Olivier Castel.

Cette année encore le Catenacciu de Sartène n’aura pas lieu en cette soirée de vendredi saint. On rappelle que même en temps de guerre lors de l’occupation en 1943 il avait eu lieu l’après-midi en raison du couvre-feu. Chaque année depuis fort longtemps une foule importante vient y assister, entre 3 à 5000 personnes venues de toute la Corse .  

François Dominique De Peretti est le prieur de la confrérie qui organise en temps normal l’événement, il en rappelle le déroulement et les symboles : 

L' incatinnatu porte une croix de plus de trente kilos.
L' incatinnatu porte une croix de plus de trente kilos. © Radio France - Olivier Castel.

"Le Catenacciu ou Catinacciu est une procession para-liturgique, elle a été _introduite par les moines franciscains sans que l’on sache à quelle date réellement_. On refait le chemin de croix, la Passion du Christ. Il y a donc un pénitent rouge censé représenter le Christ, le pénitent blanc lui représente Simon de Cyrène et les pénitents noirs qui portent un baldaquin sous lequel se trouve un Christ gisant. 

Le cortège est entouré par la confrérie, la Compagnia del Santissimo Sacramento, accompagné du prêtre et d’un père prédicateur. On parcourt les rues de la veille cité de Sartène et sur le chemin _le Christ va chuter à trois reprises._"

Un pénitent rouge qui reste anonyme.

"Le pénitent rouge est choisi par le prêtre, comme les neufs autres pénitents. Le choix du pénitent rouge se fait au terme d’entretiens que le prête a avec différents candidats. Ce sont des hommes qui souhaitent faire cette procession manifester leur foi parce que peut-être ils ont commis des pêchés importants mais chacun a ses motivations".

Les pénitents noirs "l'ancien testament".
Les pénitents noirs "l'ancien testament". © Maxppp - Fournil.

Une lourde croix et enchaîné.

"Le pénitent rouge porte une croix qui pèse plus de trente kilos, il a des chaines aux pieds qui peuvent peser dix-sept kilos voire plus si le pénitent le demande. Le premier niveau de lecture de cette procession, il s’agit de refaire la Passion du Christ,  beaucoup viennent y assister pour ce côté spectaculaire. On peut aussi considérer que le rouge et le blanc qui sont devant représentent le Nouveau Testament, et les noirs derrière sont l’Ancien Testament. Un autre niveau de lecture considère que cet homme qui porte la Croix, il symbolise tous les malheurs la souffrance de ce Monde, et la foule présente implore alors le pardon et la miséricorde." 

La foule présente implore le pardon.
La foule présente implore le pardon. © Radio France - Olivier Castel.

Cette procession est pour la deuxième fois consécutive annulée, les sartenais espèrent qu'à l'image du pénitent elle ne soit pas une troisième fois obligée de marquer le pas.

Mots clés: