Replay du jeudi 3 décembre 2020

Mare latinu : Le confinement : "Une explosion de vie en mer".

Les deux périodes de confinement ont eu des effets directs sur l’environnement. Certains ont redécouvert le chant des oiseaux, alors que les poissons petits ou grands ont profité du calme revenu en mer.

"Les dauphins ont surement dû s’étonner de ce calme".
"Les dauphins ont surement dû s’étonner de ce calme". - Stephan Le Gallais.

Les plongeurs ont été privés de leur activité durant les périodes de confinement. Stephan Le Gallais est photographe, cadreur sous-marin, après la première période de confinement il a pu voire dit-il une explosion de vie. Ce plongeur connait bien les fonds autour de la Corse mais aussi aux abords de Marseille. 

Dans les bouches-du-Rhône, on peut considérer que ce retour de certaines espèces plus près des côtes est en partie dû aux installations permettant un mouillage mieux organisé. Mais selon lui l’effet confinement a joué.

Le monde du silence existe toujours, stephan Le Gallais l’a retrouvé. 

"Une explosion de vie en mer"
"Une explosion de vie en mer" - Stephan Le Gallais.

Le fait de ne plus avoir de bruits, et de gêne acoustique a été très positif pour tous les cétacés, qui sont revenus près de la côte.  Cela s’est surtout observé pour les dauphins qui ont l’habitude de  jouer avec les bateaux. Ces dauphins ont surement dû s’étonner du calme,  on les a vu revenir presque à la recherche de l’humain. 

Le bruit affecte considérablement le développement des espèces en mer, dans un récent Mare Latinu nous vous parlions du projet Life Piaquo, dont l'objet est de réduire le bruit des hélices

Mots clés: