Replay du jeudi 10 juin 2021

Mare latinu : Le transport maritime bientôt au GNL pour la Corse ?

5 études de faisabilité sur l’utilisation et le développement du GNL dans le transport maritime ont été faites. Le projet Promo GNL a impliqué plusieurs régions d’Italie, Sardaigne, le Var, mais aussi les ports, Universités, chambres de commerce et l’Office du transport corse.

Le Gnl un carburant moins polluant.
Le Gnl un carburant moins polluant. © Maxppp - Leyla Vidal

Dans le cadre d’un programme de coopération transfrontalière INTERREG Italie-France chacun des partenaires avaient une mission précise :  

  • Identifier les normes et les procédures interdisciplinaires qui combinent les dimensions techniques et économiques et qui soient communes à tous les ports de la zone.
  • Définir un système intégré de distribution du GNL dans les cinq territoires Interreg pour les navires et éventuellement d’autres moyens de transport.
  • Mettre en œuvre une action pilote de réalisation de stations mobiles de stockage et approvisionnement dans les ports commerciaux.
  • Au final l’Office des Transports de la Corse devra promouvoir et accélérer l'adoption du GNL pour les opérations portuaires et maritimes.

Tout cela devant alimenter le groupement européen de coopération territoriale : « GECT pour le transport interinsulaire en Méditerranée ».

José Bassu est chef du service maritime pour l’Office des transports : 

"Désormais on est en mesure de prendre des décisions, au départ du travail sur ce sujet on évoquait un carburant moins polluant, mais au-delà il nous fallait des données plus scientifiques. Avec nos voisins nous avons mené ces études qui peuvent servir d’aide à la décision concernant les choix d’entrepôts de soutage du GNL".

Le costa smeraldo en approvisionnement au GNL.
Le costa smeraldo en approvisionnement au GNL. - Patrick Antonetti.

"A ce jour autour de la Corse, dans les ports de Méditerranée occidentale, on a plusieurs points où l’approvisionnement est possible. Citons le dernier construit à Oristano en Sardaigne, le prochain à Porto Torres, et d’ores et déjà les ports de Valence de Barcelone, Marseille, Gênes, Livourne et La Spezia. Il n’y a _pas encore de bateaux desservant la Corse qui fonctionnent au GNL_, mais les compagnies s’équipent progressivement et des commandes sont passées. Les compagnies de croisières s’y mettent aussi par exemple le Costa Smeralda basé à La Spezia navigue déjà avec ce carburant".
 

En attendant que les compagnies qui sont sur la Corse se mettent GNL, l’une des questions qui reste posée porte sur l’installation dans le ports corses d’unités de stockage ou d’approvisionnement avec ce carburant étant donné le maillage déjà présent dans le ports voisins. Mais l’attente est forte aussi en matière d’émission de fumées à quai, l'autre solution à ce sujet étant la connexion au réseau électrique qui progresse aussi . 

Mots clés: