Replay du vendredi 26 février 2021

Mare latinu - VIDEO : Les cendres de l’Etna peuvent-elles atteindre la Corse ?

- Mis à jour le

L’importante pollution atmosphérique que connait la Corse vient-elle uniquement du Sahara? Les cendres de l’Etna pourraient s’en mêler en plus des brumes.

Eruption de l’Etna.
Eruption de l’Etna. © Maxppp - Angela Platania.

L’alerte déclenchée par Qualitair reste d’actualité, et aux particules fines en provenance du Sahara s’ajoute un phénomène intense de brumes côtières sur toute la Corse. Certains sites italiens présentent des simulations indiquant que les vents pourraient aussi charrier des poussières en provenance de l’Etna.

Boris Behncke est volcanologue de l’institut italien de géophysique et de volcanologie il suit de prêt en Sicile l’éruption de l’Etna :

"On n’exclut pas que de très petits cailloux, des poussières de cendre volcanique puissent arriver à des centaines de kilomètres de l’Etna. Ces derniers jours c’est arrivé jusqu’à Palerme qui est distante de 200 kilomètres, et cela peut aller jusqu’à 500 kilomètres de distance."  

1600 km entre Sicile et Corse.

"Il faudrait pour vérifier cela trouver des tous petits grains de poussière très noire. Peut-être observer en altitude sur les massifs corses enneigés si on ne trouve pas ces grains noirs. On trouve en ce moment des poussières marrons ou jaunâtres y compris dans le centre de l’Italie, mais ce n’est pas en provenance de l’Etna. Les cendres ressemblent à des petits morceaux de charbon comme si c’était le produit d’un incendie sauf qu’il s’agit de petits fragments de roche volcanique."

La Sicile comme la Corse dans la brume.

"Cela n’a rien à voir avec l’éruption en cours ici en Sicile on a ce phénomène que l’on appelle la Lupa ( la louve), on voit à peine le volcan ces jours-ci. La Sicile aussi connait ces fortes brumes côtières d’une centaine de mètres de hauteur cela est certainement dû à des températures élevés avec des vents chauds en provenance du Sud. En ce moment la température de l’air en journée est de 20 degré sur l'île". 

L’éruption du volcan islandais en 2010.

Les cendres de l’Eyjafjöll mars 2010.
Les cendres de l’Eyjafjöll mars 2010. © Getty - Ingólfur Bjargmundsson.

L’éruption de l'Eyjafjöll avait paralysé le trafic aérien en Europe en avril 2010, mais pour le volcanologue les deux éruptions sont différentes : 

"Le degré de fragmentation des cendres du volcan islandais était très important car le magma chaud avait dû percer le glacier. D’où la quantité de cendres extrêmement fines qui ont été portées à des milliers de kilomètres, mais les cendres de l’Etna ne sont pas aussi fines elles ne pourront pas voyager aussi loin".

Boris Behncke nous offre ces images inédites de l'éruption du 24 fevrier.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Mots clés: