Replay du mercredi 11 novembre 2020

Mare latinu : Les pesticides, un risque pour les étangs de Méditerranée

Huit lagunes de Méditerranée sur les 10 suivies dans le cadre d’une étude contaminées par les pesticides

L’étang de Biguglia : risque écologique faible mais des pesticides bien présents
L’étang de Biguglia : risque écologique faible mais des pesticides bien présents © Maxppp - Jean-Pierre Amet

C’est ce que révèlent l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et l’Ifremer  en partenariat avec l’Université de Bordeaux dans le rapport «  Observatoire des lagunes (Obslag) Pesticides ». 

Dans  « Mare Latinu » les explications de Dominique Munaron, chercheur en chimie de l’environnement à la station Ifremer de Sète. 

Un risque jugé « fort » pour la santé des écosystèmes de 8 lagunes sur 10.  L’étang de l’Or est la lagune où le risque lié à la présence de  pesticides est le plus prégnant. Seuls les étangs de la Palme et de Biguglia présentent un risque faible. Entre 15 et 39 pesticides retrouvés dans chaque lagune.  

Aucune  substance « prioritaire », n’a dépassé sa valeur-seuil au cours de l’étude. En revanche, 10 substances considérées comme « non prioritaires  » l’ont franchi, occasionnant chacune un risque pour les écosystèmes  lagunaires. Deux herbicides inquiètent particulièrement les  scientifiques : le s-métolachlor et le glyphosate. 

Le cumul des pesticides constitue une problématique à part entière. Même si  l’on parvenait à supprimer l’effet individuel des substances en  réduisant leur concentration en deçà de leur valeur-seuil, l’effet du  cumul des pesticides entraînerait encore un risque chronique pour 84 %  des prélèvements réalisés dans le cadre de cette étude. 

Mots clés: