Replay du mercredi 30 septembre 2020

Mare latinu : Nos cheveux pour dépolluer la mer

Ces sont les « coiffeurs justes », ils sont près de 3000 en France, ils recyclent les cheveux coupés pour en faire des pièges à pollution

Un container pour récolte des sacs à cheveux, port de Cavalaire-sur-Mer
Un container pour récolte des sacs à cheveux, port de Cavalaire-sur-Mer - Coiffeurs Justes et Territories Branding

L’expérience  n’est pas nouvelle les pécheurs lors de  la catastrophe de l’Amoco  Cadiz en 1978 avaient déjà eu cette idée, des cheveux pour absorber la  marée noir. 

Le président de l’association,  Thierry Gras explique que :  

« 1 kilo de cheveux permet d’absorber 8 litres d’hydrocarbures, des boudins sont fabriqués par des ateliers d’insertion »  

On en a parlé lors de la marée noire à l’île Maurice et désormais les « coiffeurs justes » développent le procédé dans le Var, la récupération de polluants tels que les résidus de cale de bateau.  

Un début  de production est annoncé pour le mois  de novembre, au-delà des accidents d’ampleur pourquoi ne pas utiliser ces cheveux qui ont une  forte capacité d’absorption pour les micros pollutions, sur les routes,  autoroutes qui arrivent de toute façon à la mer par les fleuves et les rivières, un recyclage qui permet aussi de créer des emplois locaux.  

Amis coiffeurs de Corse, à vos ciseaux, l’association ne compte que deux salons adhérents dans l’île, et pourtant la Méditerranée aurait bien  besoin d’un petit coup de main côté pollution ! 

Mots clés: