Replay du mardi 29 septembre 2020

Mare latinu : Où en est l’accueil des enfants de Lesbos annoncé au MED 7

Sur l’île de Lesbos, trois semaines après l’incendie qui a totalement détruit le camp de Moria qui abritait quelques 12 000 réfugiés, la situation angoisse les ONG. Un camp de toile a été érigé par l’armée grecque, mais les conditions sanitaires restent précaires.

Lesbos des enfants qui attendent toujours
Lesbos des enfants qui attendent toujours © Maxppp - Vangelis Papantonis

Le père Maurice Joyeux est un jésuite qui avait participé à la construction d’écoles dans ce camp, il témoigne.

«  Ce camp militaire a été créé à la va vite, l’électricité, l’eau, les toilettes, tout cela fonctionne mal, voire pas du tout. C’est un camp qui fait face à la mer il fait froid et humide nous sommes très inquiets, oui c’est un camp neuf, mais il est inflammable à nouveau. Il risque d’y avoir beaucoup de rébellion et de souffrance »

Lors du MED 7 à Ajaccio la France et l’Allemagne s’engageaient à recueillir 400 mineurs issus de ce camp qui était détruit quelques heures avant le sommet auquel participait le premier ministre grec.

« Il y a bien eu 400 enfants mineurs non-accompagnés qui ont été déplacés très vite en avion vers Thessalonique plus au nord, depuis ils attendent de connaitre leurs destinations. De toute façon le véritable incendie qui menace dans ce camp c’est celui du COVID, et puis la xénophobie qui s’exprime contre les réfugiés, contre les ONG. C’est une pression qui monte parmi des milices d’extrême droite dangereuses qui refusent toute négociation sur ce sujet. » 

Mots clés: