Replay du lundi 25 janvier 2021

Mare latinu : Prolagus Sardus suite : des milliers d’ossements dans les grottes en Corse.

- Mis à jour le

Alors que ce petit mammifère était présent bien avant l’homme en Corse et Sardaigne il n’a disparu qu’au Moyen Âge.

Squelette de prolagus sardus au musée de Nuoro en Sardaigne.
Squelette de prolagus sardus au musée de Nuoro en Sardaigne. © Getty - DEA / A. DE GREGORIO /

Avant que ne soient introduits  les cerfs, les sangliers  ou les mouflons. 

Jean Denis Vigne,   archéozoologue au CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle explique la présence de cet animal :

"Dès que les premiers humains sont arrivés sur ces iles, c’est-à-dire après les temps glaciaires et avant que l’élevage et l’agriculture n’apparaissent c’est-à-dire la période Mésolithique, le Prolagus était un gibier privilégié.

A cette époque il pullulait en Corse et en Sardaigne. 

On retrouve des traces partout dans des dépôts fossilifères, on le retrouve aussi dans des grottes avec des accumulations de centaines de milliers d’ossements attestant de sa consommation par l’homme. Les dernières traces de ce Prolagus on les a trouvées dans la grotte de  Monte di Tuda sur la commune d’Oletta, cela date du premier millénaire, donc l’époque historique."

Ce petit animal a totalement disparu de la surface des deux iles, et même de la planète il y a finalement peu de temps, selon Jean Denis Vigne son cousin est le Pika présent encore aujourd’hui en Asie-Centrale.