Replay du lundi 29 mars 2021

Mare latinu : Quand l’Europe envisageait l’autoroute Bastia-Bonifacio-Cagliari faisant de la Corse un pont.

Il y a 40 ans l’Europe considérait que la Corse était trop dépendante de la France, et proposait un avenir bien plus tourné vers la Méditerranée. Dans ce schéma l'île devenait un lien entre la Toscane et la Sardaigne, avec un développement bien plus important de son littoral Est.

La Corse et L' Europe.
La Corse et L' Europe. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

La question des relations entre la Corse et la Sardaigne se pose en cette période de pandémie, on l'a vu récemment avec le mécontentement des transporteurs à Bonifacio. Mais cette relation avec l'Italie a toujours été l'un des soucis de l'Europe qui entendait développer les échanges transfrontaliers. 

Joseph Martinetti, est maitre de conférence en géographie il fait partie du centre de la méditerranée moderne et contemporaine de Nice, il nous rappelle les débuts des programmes européens.

"Les élus de la Corse étaient  à ce moment confrontés à une position de l’Europe qui estimait que _l’ile était isolée car uniquement liée à la France_. En cette période d’une certaine vision de l’Europe, il était imaginé que la Corse rompt l’isolement et jouant sa fonction de pont entre l’Italie continentale et la Sardaigne. L’Europe être alors prête à financer l’autoroute Bastia,  Bonifacio, Cagliari au sud de  Sardaigne. C’est la notion, dans le cadre des premiers programmes Interreg, d’arc méditerranéen. Cela supposait un doublement de la capacité du port de Bastia." 

Le sous-développement de l’île.

"La Corse était à cette époque classée en Objectif I car considérée comme non-suffisamment développée et le choix est alors fait du développement de la zone littorale de la Corse. Les aspirations à ce moment des élus régionaux étaient autres, on préférait consolider l’axe intérieur entre Bastia et Ajaccio plutôt qu’un axe considéré comme plus périphérique pour la Corse." 

Les grandes questions 40 ans après : les programmes européens ont-ils été efficaces dans le rattrapage ? Et surtout, qu’en aurait-il été de la Corse avec cette configuration imaginée qui faisait de la Corse une grande voix de passage

Mots clés: