Replay du jeudi 27 mai 2021

Mare latinu : Shakespeare gagne du terrain sur Dante, l’italien et ses 4000 anglicismes.

Au moment où l’on célèbre le 700ème anniversaire de la mort du père de la langue Italienne, Dante, les linguistes déplorent une offensive de l’anglais dans la langue italienne du quotidien. A quand l'intrusion de l'anglais dans la langue corse?

La langue de Dante et celle de Shakespeare en rivalité.
La langue de Dante et celle de Shakespeare en rivalité. © Getty - Mondadori Portfolio

Les italiens invitent de plus en plus l’anglais dans leur langage courant certains néologismes découlant de la pandémie on a vu apparaitre les termes « lockdown » ou « smartworking ». 

Depuis Rome le reportage de Bruce de Galzain correspondant de Radio France en Italie : 

"Même le président du Conseil italien _Mario Draghi semble s’inquiéter pour sa propre langue. Le 12 mars dernier - il ne dirigeait le gouvernement que depuis un mois et prononçait l’un de ses premiers discours – il se reprenait devant ses auditeurs : "Pour ceux qui ont une activité qui ne permettent pas le télétravail (NDLR il prononce smartworking), (…) nous proposons une contribution babysitting." Le président du Conseil fait alors une pause et s’interroge : "Je me demande pourquoi on doit utiliser tous ces mots anglais ?_."

Mario Draghi:"pourquoi doit on utiliser l'anglais"?
Mario Draghi:"pourquoi doit on utiliser l'anglais"? © Maxppp - FILIPPO ATTILI / CHIGI PALACE PRESS OFFICE / HANDOUT

Les linguistes veulent une loi.

"Les plus jeunes ne s'inquiètent pas pour leur propre langue et voient plutôt les anglicismes comme une ouverture au monde. _L’essayiste et linguiste Antonio Zoppetti est bien plus inquiet. Il étudie les dictionnaires depuis trente ans maintenant : "En 1990, il y avait environ 1 700 anglicismes, en 2021 nous en sommes à 4 000_" explique-t-il "en une génération, nous avons importé 2 300 mots anglais qui désignent tout ce qui est nouveau : 50% des néologismes sont des mots anglais !". Les anglicismes sont le plus souvent utilisés par les médias, selon Antonio Zoppetti, qui a décidé de présenter une pétition au parlement comme le prévoit l’article 50 de la Constitution. Il veut obtenir une "loi de défense de la langue italienne menacée par l’abus de l’anglais". Mais si la pétition a été déposée, un parlementaire doit maintenant s’en saisir pour que la loi soit discutée et ce n’est pas encore le cas. L’un des objectifs symboliques d’Antonio Zoppetti est de faire inscrire la langue italienne dans la Constitution alors que même le drapeau italien est mentionné."

L’Italien serait donc en danger ? De cela pourrait-il émerger une sorte de créole. Ce phénomène du néologisme est bien connu en Corse, sans avoir besoin d’apport de l'anglais. Les deux langues, corse et français s’entrechoquent, et des termes français se glissent dans la langue corse et le contraire.  Concernant la langue corse elle-même, les néologismes nécessaires au langage quotidien proviennent le plus souvent non pas du français mais naturellement de l’italien, mais comme cette dernière langue, on vient de le voir, puise dans l’anglais, verra-t-on bientôt des mots anglais dans l’expression en langue corse parlée ou écrite, pourquoi pas ? 

Mots clés: