Replay du mercredi 25 novembre 2020

Mare latinu : Un œil de Ste Lucie datant de 4000 ans à Girolata.

- Mis à jour le

Des carottages sur le site de Girolata ont confirmé que la mer arrivait plus haut à l'intérieur des terres 2000 ans avant J-C.

Un oeil de Sainte Lucie retrouvé à quatre métres de profondeur à Girolata, 2000 av J-C
Un oeil de Sainte Lucie retrouvé à quatre métres de profondeur à Girolata, 2000 av J-C - Mathieu Ghilardi.

Mathieu Ghilardi est chercheur au CNRS, il est géographe, géomorphologue, ses travaux portent sur les lagunes et marais littoraux de Corse de la Préhistoire à nos jours. 

Il publie un ouvrage consacré à ces travaux en méditerranée de 2013 à 2020 aux éditions ARAC. 

Mathieu Ghilardi résume ces recherches sur le site paradisiaque de Girolata:  

Le carottage au pied du fortin génois de Girolata avait pour but de tenter de reconstituer l’histoire du littoral à cet endroit, notamment voire si il y  avait eu une occupation humaine plus ancienne.

Girolata un petit port dans la réserve de Scandola.
Girolata un petit port dans la réserve de Scandola. - Laurent Masselin Explogéo.

A une profondeur de quatre mètres vingt nous avons retrouvé un environnement marin, et remonté un petit œil de Ste Lucie. 

Après datation au carbone 14, on a pu dater cette trouvaille à 2000 av J-C. Il s’agit probablement du plus vieil œil de sainte Lucie jamais trouvé en Corse.

Cela signifie surtout  que la configuration de la coté était bien différente que le site  actuelle, à cette époque la mer entrait bien plus à l’intérieur des terres, ici la plaine littorale  était recouverte par la mer. 

Mots clés: