Replay du vendredi 27 novembre 2020

Mare latinu : Un retour de la mer qui submergerait le littoral corse.

Les travaux de Mathieu Ghilardi, géographe, géomorphologue, sont rassemblés dans un ouvrage qui vient d’être publié aux éditions Orma. Après sept ans de recherches, c’est tout simplement l’évolution des « Lagunes et marais littoraux de Corse de la Préhistoire à nos jours ».

Lagunes et marais littoraux de Corse,  de la Préhistoire à nos jours.L'étang de Biguglia n'a pas toujours existé.
Lagunes et marais littoraux de Corse, de la Préhistoire à nos jours.L'étang de Biguglia n'a pas toujours existé. - éditions Orma.

Les étangs n’existaient pas.

Dans mare latinu Mathieu Ghilardi résume ces recherches :

Nous avons étudié une quinzaine de sites littoraux, lagunes et marécages en Corse. On s’est aperçu que la mer il y a environ cinq milles ans,  entrait bien plus qu’actuellement dans l’intérieur des terres.

Ainsi l’étang de Biguglia n’existait pas à cette époque et c’est la même chose plus bas dans la plaine pour les étangs de la région d’Aleria

Autre exemple sur St Florent c’était une sorte de calanque et la mer remontait alors très à l’intérieur des terres.

La remontée possible de la méditerranée.

On pourrait avoir ce nouveau phénomène d’incursion de la mer, cela étant dû par exemple à l’enfoncement des terres, ou à l’extraction de l’eau des nappes phréatiques. 

Des éléments indiquent que l’on pourrait assister à l’enfoncement des terrains. L’invasion de la mer est aussi favorisée par les tempêtes plus importantes. C’est donc un possible _retour de la mer à la place qui était la sienne à l’époque préhistorique_

Des récentes études établissent une remontée de la méditerranée pouvant atteindre deux mètres cinquante si l’évolution notamment climatique reste constante.

Mots clés: