Replay du mardi 12 janvier 2021

Mare latinu : Une méditerranée exemplaire en 2030.

Emmanuel Macron a ouvert lundi un "One Planet Summit" consacré à la biodiversité, dans l'idée de relancer des négociations visant à une meilleure protection de la nature, mises à l'arrêt par l'épidémie de Covid-19.

Gilles Simeoni lors du "One planet Summit"
Gilles Simeoni lors du "One planet Summit" © Radio France - Jerome Susini.

La conférence a été consacrée à quatre thèmes: protection des écosystèmes terrestres et marins; promotion de l'agro-écologie; mobilisation des financements; lien entre déforestation, préservation des espèces et santé humaine. 

Une nouvelle coalition  a été lancée pour « une méditerranée exemplaire en 2030 ».

La ministre de la transition écologique Barbara Pompili en a rappelé les enjeux. 

"De tous les écosystèmes vulnérables, la mer méditerranée est surement l’un des plus remarquables, les acteurs du secteurs maritimes sont pour partie responsables de son réchauffement qui s’accélère, la méditerranée est aussi soumise à une forte pression touristique."

Gilles Simeoni, en tant que Président de la Commission des Iles de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes, était invité à ce sommet auquel il participait à distance. 

"Il faut que les engagements pour la biodiversité se concrétisent le plus vite possible, par des décisions politiques courageuses, des politiques publiques en rupture avec un modèle qui nous conduit au désastre."