Replay du lundi 15 mars 2021

Mare latinu : Une reprise des croisières au printemps ? Déjà 400 millions de pertes.

- Mis à jour le

Le monde de la croisière est à l’arrêt depuis un an, mais plusieurs pays dont l’Italie redémarrent. Les ports de Marseille ou de Corse espèrent une reprise avant l’été.

La croisière à l'arrêt depuis un an à Marseille.
La croisière à l'arrêt depuis un an à Marseille. © Maxppp - FRANCK PENNANT

2 millions de passagers étaient attendus l’an passé, mais après le coup d’arrêt la perte a été de 90% pour le secteur dans les ports français de Méditerranée.  Les professionnels demandent au gouvernement un plan de reprise progressif alors que les pays voisins redémarrent. Au plan mondial on estime que l’industrie de la croisière a perdu 77 milliards de dollars et quelques 518 000 emplois. Jean-François Suhas est le président du Club de la Croisière Marseille-Provence: 

En Méditerranée la France est seule à l’arrêt les autres pays ont donné le feu vert. 

"Cela fait un an que nous sommes à l’arrêt, l’an passé mis à part les petites croisières de la compagnie Ponant l’activité a été stoppée sur Marseille ou la Corse. Il faut que le gouvernement voit ce qu'il se passe dans les autres pays, on ne veut pas être les premiers mais on ne veut pas non plus être les derniers à redémarrer. 

_Sur le port de Marseille nous avons une expérience avec un vrai plateau technique_, les marins pompiers, l’IHU, ce qui nous permettra de réagir en cas de difficultés. Partout où les croisières ont repris il n’y a aucun clusters ni  de grandes difficultés, et  pour nous un reprise est possible au mois de Mai."    

"On ne comprendrait pas que l’on ne puisse par redémarrer doucement sur Marseille ou Ajaccio" !

"Nous réclamons au moins une escale par semaine dans le cadre d’une reprise raisonnée. Dans le cas contraire c’est l’industrie tout entière qui sera en difficulté les armateurs bien sûr mais aussi les emplois directs, plus de 3000 sur Marseille et des dizaines sur les ports corses sans compter les emplois induits". 

Ajaccio et ses 800 000 croisièristes par saison.
Ajaccio et ses 800 000 croisièristes par saison. © Maxppp - LUCCIONI

L’activité croisière a été divisée par 10 l’an passé en Corse, avec des impacts importants sur le commerce local, principalement sur Ajaccio mais aussi sur Bastia ou les autres ports de l’île qui peuvent, ou plutôt pouvaient,  aussi accueillir de plus petites unités de croisières. 

Mots clés: