Replay du mardi 2 février 2021

Mare latinu : Une trentaine de séismes ce lundi en Méditerranée. Des risques de Tsunamis atteignant la Corse?

Une succession de tremblements de terre ce lundi en Mer Égée au sud de l’ile grecque de Lesbos. Le plus fort a dépassé la magnitude 5, un autre a dépassé 4,5.

Une trentaine de seismes en quelques heures en Mer Égée.
Une trentaine de seismes en quelques heures en Mer Égée. - Centre Sismologique Euro-Méditerranéen

Pas de dégâts pas de victimes, mais des secousses sismiques ont été enregistrées toute la journée de ce lundi 1 février à une trentaine de kilomètres au sud de l’ile de Lesbos, à une centaine des côtes turques. Des épicentres tous situés dans la même zone à environ 10 km de profondeur.

En octobre dernier dans cette zone, un puissant tremblement de terre dépassant magnitude 7 avait fait des victimes sur l’ile de Samos, plus au sud,  et dans la ville turque d’Izmir, 116 morts et un millier de blessés ainsi que d’importants dégâts pour les habitations. Les secousses de la fin octobre avaient été suivies alors d’un petit tsunami.  

Des séismes surveillés depuis le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen, directeur Remy Bossu relie les secousses d'hier à celle du mois d’octobre. 

Peut-on s’inquiéter, avec un séisme plus fort dépassant le magnitude 7 dans cette zone, de phénomènes de tsunamis atteignant la méditerranée occidentale, la Corse ou la Côte d’Azur?:

"Si on regarde la carte de Méditerranée on voit  qu’il y a très peu de passages possibles d’une vague provenant de la Mer Égée. Il faudrait tout d’abord contourner la Grèce puis l’Italie ensuite passer entre le sud de l’Italie et la Tunisie. Il y a peu de profondeur en cet endroit donc pas assez d’énergie pour qu’une vague puisse remonter.  Il est possible que des capteurs, des marégraphes dans nos zones mesurent les effets d’un séisme en Mer Égée, mais aucune observation ni témoignages n’ont été fait en ce sens. 

Au sud de l'île grecque de Lesbos, 30 seismes en quelques heures.
Au sud de l'île grecque de Lesbos, 30 seismes en quelques heures. - Centre Sismologique Euro-Méditerranéen

Le centre national d’alertes tsunamis en veille permanente. 

"Il faut savoir qu’une vague de tsunami cela se déplace à la vitesse d’un avion, donc vu la distance on a du temps pour mesurer les effets d’une telle vague et si nécessaire de donner l’alerte sur nos côtes. _Il serait quasi-impossible qu’une vague puisse passer de la Mer Égée jusqu’à nous_. Mais de toutes façons le niveau de la mer est surveillé en permanence avec un réseau de marégraphes. Sur le séisme d’octobre en Mer Égée il y a eu des variations du niveau des eaux, mais cela s’est complétement atténué dès que l’on arrivait vers l’Ouest de la Méditerranée." 

Le site du Centre Sismologique Euro-Méditerranéen offre un suivi en temps réel des séismes de la planète. Grace à une application on y trouve les relevés d’événements, mais aussi des témoignages ou des photos faites sur place. Lors des deux secousses de 5,1 et de 4,7 d’hier de nombreuses personnes en Turquie ou sur l’ile de Lesbos ont témoigné du fait que leurs habitations avaient tremblé.

Mots clés: