Replay du dimanche 22 novembre 2020

Le Roman "L'Ennemi de la mort" traduit en Occitan par Jean Claude Dugros

- Mis à jour le

"L'ennemi de la mort" est peut-être le plus abouti et le beau roman d'Eugène Le Roy selon notre invité Jean-Claude Dugros. Il a traduit en Occitan cet ouvrage ce qui lui confère une saveur particulière ...

Jean-Claude Dugros
Jean-Claude Dugros © Radio France - Nicolas Peuch

Après avoir traduit "Lo Molin dau Frau" et "La Damnacion de Sent-Guinefòrt", Jean-Claude Dugros traducteur et amoureux des oeuvres du romancier Eugène Le Roy a décidé de proposer au public la version bilingue Occitan-Français de la dernière oeuvre de celui-ci "L'Ennemi de la Mort" aux éditions du Perce-Oreille situées au Coux et Bigaroque en Périgord Noir.

Illustrations du peintre mussidanais Francis Pralong.

L'Ennemi de la mort
L'Ennemi de la mort © Radio France - éditions Perce-Oreille

L'histoire de "L'ennemi de la mort"

À la mort de son père, Daniel Charbonnière quitte Montpellier, où il vient de terminer ses études de médecine, et regagne sa Double natale, en Périgord. Le constat de la misère et de l'insalubrité de ce « Royaume des fièvres », pays d'étangs et de forêts, le bouleverse. Il entreprend alors de convaincre hobereaux et paysans de la nécessité d'assainir la région : sa grandeur d'âme et son intégrité sans failles ne lui apporteront, pourtant, que la détestation de tous...

Plus de deux ans de recherches sur le vocabulaire occitan

Pour que la traduction de cette oeuvre soit la plus fidèle possible, Jean-Claude Dugros s'est entouré de locuteurs locaux comme Zinette et Pierrot Fouillaret, habitants de la commune des Lèches et connaisseurs de la forêt de la double sujet principal du livre.

Ce livre majestueux, aussi noir soit-il, n'en reste pas moins une ode à la force et à la beauté de cette forêt et de ses habitants. Par la justesse de sa plume, Eugène Le Roy les a mis à l'honneur au crépuscule de sa vie.
Jean-Claude Dugros nous livre ici une magnifique traduction, dans une langue peut-être plus livres que que celle que parlaient au quotidien les Doublauds du XIXème siècle, mais qui leur rend un hommage aussi mérité qu'émouvant.
(Extraits de la préface de Corinne Marache)

Programmation musicale de l'émission

Peiraguda / Sem e serem

Nadau / L'encantada

Mbraia / Joan de Nivelà

Man Encantada / Io m’en vau pausar mas botas

Mossu T e lei jovents / Bolega Banjo

Brotto-Lopez / La dançarem pas pus

Mauresca / Ma republica

Mots clés: