Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Accrocs au téléphone portable
Accrocs au téléphone portable © Getty - Hero Images

Je suis accro à mon portable

Diffusion du mardi 11 septembre 2018 Durée : 5min

Sandrine de Saint-Ouen nous pose la question suivante : « Je suis une accro du téléphone portable. Je ne peux pas partir de chez moi sans le prendre. Au bureau, dans les transports, chez des amis, je le consulte sans arrêt. J’admets que c’est comme une drogue. Y a t il des moyens pour limiter cette addiction au téléphone portable ? »

Je conseillerais déjà à Sandrine d’évaluer à quel point elle est accro à son smartphone. Dans toutes les addictions, il y a des degrés. Pour çà, il existe un test gratuit que vous pouvez passer sur internet. Le test mesure votre degré de nomophobie - c’est comme çà qu’on appelle l’addiction au portable -. Nous sommes nombreux à être devenus accro à notre portable mais on parle de nomophobie quand la personne est dans une peur exagérée, un état d’anxiété qui peut aller jusqu’à l’angoisse, rien qu’à l’idée d’être privé de son portable. C’est donc une véritable souffrance psychologique à prendre au sérieux. On repère aussi une personne « nomophobe » au fait qu’elle vit très mal de ne pas pouvoir utiliser son téléphone à tout moment. Par exemple, si le téléphone tombe en panne de batterie et qu’on ne peut pas le recharger, ou s’il n’y a plus de réseau et qu’elle n’est plus joignable, ou encore si une application se bloque et plante le téléphone. 

Dans ces cas là, il est évidemment conseillé de consulter un thérapeute pour une prise en charge psychologique. Les thérapies comportementales donnent de bons résultats.

Mais heureusement pour la plupart des gens, la situation n’est pas aussi grave. Prendre conscience qu’on a du mal à se séparer de son portable, c’est déjà une première étape suffisante pour décider de se sevrer. Et c’est possible de le faire seul avec un peu de volonté.

Qu’est ce que vous conseillez pour se sevrer, si on s’aperçoit qu’on est bien accro à son portable ?

Eh bien, l’idée c’est tout simplement de se réhabituer à pouvoir vivre sans son portable. Au début, vous allez vous en priver pendant quelques minutes, puis progressivement, vous allongerez la durée jusqu’à pouvoir tenir plusieurs heures. Je vous conseille de vous fixer des objectifs simples : Par exemple, commencez par 15 minutes par jour. Et vous augmentez de 5 minutes par jour. Ce qui peut vous aider aussi, c’est de vous servir d’occasions particulières : Vous prenez un café avec une amie, et vous rangez le portable dans le sac avec interdiction de l’utiliser pendant 20 minutes. Le lendemain, vous allez promener le chien, ou alors vous allez faire des courses sans téléphone pendant 25 minutes. Et ainsi de suite…

Pour vous encourager dans votre démarche, pensez à vous récompenser vous à chaque victoire : les psys appellent cela « l’auto-renforcement positif ». Enfin, si vous voulez aller plus loin pour comprendre votre addiction, et vous en libérer, interrogez vous sur ce qui vous pousse à utiliser votre portable. Repérez à quels moments vous avez très envie de le consulter : est ce que c’est quand vous vous ennuyez ? Est ce que c’est quandle stress monte ? Et ensuite trouvez une activité qui pourrait nourrir ce besoin. Avec un peu d’auto-observation et de persévérance, vous devriez bientôt réussir à retrouver votre libre arbitre, et sortir de cette dépendance des temps modernes.