Toutes les émissions

Paris Psy

Du lundi au vendredi à 09h45

Arrêter de fumer
Arrêter de fumer © Getty - Ulstein Bild

Réussir vraiment à arrêter de fumer

Diffusion du jeudi 6 septembre 2018 Durée : 3min

Sébastien de Bobigny nous pose la question suivante : « Avec la rentrée, j’ai pris une grande décision : arrêter de fumer ! Ce n’est pas la première fois que j’essaye, j’en suis à ma quatrième tentative. Cette fois-ci, je voudrais vraiment que ça marche ! Mais j’ai peur d’un nouvel échec. Avez vous des conseils, des méthodes, pour optimiser mes chances de réussite ? »

La première chose à rappeler à Sébastien et à tous ceux qui veulent arrêter de fumer, c’est que c’est une épreuve difficile. Le combat contre le tabac se gagne souvent en plusieurs tentatives, et sur plusieurs étapes... Ce qui est arrivé à Sébastien est donc un grand classique.

Et je dirai que la notion d’échec est importante à reconsidérer. En effet, si vous avez déjà réussi à vivre sans tabac pendant plusieurs semaines, ou plusieurs mois, même si vous avez repris, voyez çà comme encourageant plutôt que comme un échec. Réussir, quel que soit le domaine, ça demande de la persévérance, et donc il faut souvent plusieurs essais avant d’arriver à son but. Si vous avez décidé d’arrêter de fumer, voici 3 questions importantes à vous poser.

Qu’est ce qui vous pousse à arrêter maintenant ? Il s’agit d’interroger votre motivation. Situez la sur une échelle de 1 à 10 et soyez honnête avec vous même. Il faut au moins du 5/10 pour tenir dans la durée.

Est ce que c’est le bon moment pour vous ?

Dans l’absolu, il n’y a pas de moment idéal quand on se sent prêt, mais interrogez vous quand même : Est ce que vous n’avez pas trop de stress à surmonter en cette rentrée qui pourrait vous compliquer la tâche ? Prenez le temps d’y réfléchir..

Enfin, troisième question : quelle méthode allez vous choisir pour soutenir votre démarche ?

Est ce que ça veut dire que quand on veut arrêter de fumer, c’est mieux de se faire aider plutôt que de le faire seul ?

Il y a, bien sur, des fumeurs qui ont réussi à arrêter seul. Mais pour la majorité, une aide extérieure ponctuelle est la bienvenue. Alors, je le rappelle : Vous pouvez faire appel à votre médecin, à un tabacologue, ou même à un thérapeute spécialiste en hypnose. Au quotidien, vous pouvez utiliser les patches ou la cigarette électronique. Toutes les options sont à étudier car elles apportent toutes un soutien non négligeable dans votre démarche. Vous choisirez ce qui vous convient le mieux, en accord avec l’avis d’un spécialiste et à partir de votre propre ressenti.

Et pensez à solliciter votre entourage personnel. C’est très important. Faites de votre conjoint, de vos proches, de vos amis, vos meilleurs alliés au quotidien. En les mettant dans la confidence, vous pourrez partagez avec eux votre motivation d’une part, mais aussi vos doutes et vos difficultés. Arrêter de fumer, c’est une démarche qui demande du temps, et des efforts, car elle met en jeu des éléments physiques, physiologiques, psychologiques et relationnels. C’est donc un sujet complexe. Faites en une réussite collective plutôt qu’un combat solitaire !