Replay du lundi 27 septembre 2021

1941, l’année de tous les cauchemars

- Mis à jour le

En 1941, l’Angleterre est bombardée, la Yougoslavie puis la Slovénie sont envahies, l'Allemagne teste les premières chambres à gaz... L’Europe est secouée par des événements terribles. Sidonie Bonnec replonge dans cette année des tous les cauchemars.

Un groupe de prisonniers en Serbie en 1941.
Un groupe de prisonniers en Serbie en 1941. © Getty

En 1941, l’Europe entière est aux mains d’Hitler. Le IIIe Reich triomphe et rien ne résiste à sa conquête. La France est coupée en deux et occupée par les Allemands, la Yougoslavie est bombardée et l’URSS envahie est le théâtre de terribles massacres. C’est aussi cette année-là que la Shoah vit ses premières heures, Hitler étant déterminé à nettoyer les terres de ces humains qu’il juge indésirables.

Eric Teyssier est maître de conférence en Histoire à l’Université de Nîmes. Il collabore au magazine Historia avec le dossier « 1941, l’année de tous les cauchemars ». Fin octobre, il publie L’an 40, volume 2. Mers-el-kébir à Damas aux éditions Michalon.

Dans Minute Papillon !, il dévoile les coulisses de cette année effroyable dans l’histoire de notre pays et de l’Europe.

L'an I de la Shoah

Si 1941 fait immédiatement penser à Pearl Harbour et à l’entrée en guerre des États-Unis, cette année marque aussi les débuts de la mise en place d’une politique d’extermination des Juifs par les nazis. Avec le plan Madagascar, ils imaginent d’abord expulser les Juifs hors d’Europe pour les enfermer dans un immense ghetto installé sur la colonie française. Finalement, ce projet ne voit pas le jour. 

Ils mettent en place un projet d’extermination par balles où les Juifs sont tués un par un d’une balle dans la tête. Une méthode pas assez rapide et trop traumatisante pour les soldats SS. 

Les premières chambres à gaz voient alors le jour. Jugée plus efficace et meilleur marché, elles utilisent le gaz Zyklon B. Surtout, avec elles, le crime devient indirect.