Replay du mercredi 28 avril 2021

MON PSY ET MOI La retraite: c'est quoi, ce passage à vide que certains traversent?

- Mis à jour le

La retraite, on s'y prépare. On est sûr qu'on aura plein de choses à faire, on a prévu tout un tas de choses et pourtant, pour pas mal de gens, ça ne se passe pas comme ça: il y a malgré tout un passage à vide. Qu'est ce que c'est, ce passage à vide?

La retraite: Pourquoi pour certains, c'est d'abord un passage à vide?
La retraite: Pourquoi pour certains, c'est d'abord un passage à vide?

      C'est bien compréhensible...  on a été actif toute notre vie et tout à coup, on se retrouve avec énormément de temps libre. On peut avoir peur de s'ennuyer!  On se retrouve face à soi même...  et quand on se retrouve face à soi même, on se retrouve face à un vide!  Par exemple, quand on a beaucoup investi son domaine professionnel et qu'on a reçu cette reconnaissance sociale, reconnaissance professionnelle, que reste t il? 

  Tout dépend ce qui a été investi avant. Que reste t il de notre existentialisme?  Par exemple, qu'est ce qui a été investi dans notre existentialisme familial? Après la retraite, il est l'heure parfois de se retourner vers notre couple, peut être nos enfants, le temps qu'on n'a pas pu passer avec eux et qu'on va peut être rattraper, justement, et réparer à travers nos petits enfants, quand on a la chance d'en avoir. 

Il y a ce retour au familial: qu'est ce qui n'a pas été fait ou qu'est ce qui a été maintenu? Qu'est ce qui a été investi, auprès duquel on peut se rattraper, se raccrocher et surtout notre existence, qualités personnelles, de "nous par rapport à nous"? Qu'est ce qu'on a investi sur nous mêmes sans avoir besoin de passer par la reconnaissance sociale ou familiale? D'ailleurs, ce passage à vide, c'est cette rencontre avec nous mêmes, un espace où l'on n'est pas forcément occupé, un espace où on rencontre notre vide intérieur, parfois dans ce vide intérieur, il  y a aussi nos anciens démons, les démons de l'enfance qui viennent nous titiller, nos peurs, nos anxiétés. 

j'avais un ami qui me disait que le plus dur avait été ce jour où il a voulu consulter ses mails d'entreprises  (ce qu'il faisait régulièrement pour "rester en contact" avec son ancien travail) . Et un jour, cette boîte à lettres n'existait plus. Terminé. Plus d'adresse à son nom, plus de lien. Et là, ça a été un choc terrible!

Un choc terrible qui vient aussi interroger notre capacité à fermer un chapitre et en ouvrir un autre... 

Serge SOMMER Psychanalyste à LIVRON

Mots clés: