Replay du mardi 27 octobre 2020

MON PSY ET MOI Peut on vivre sans mentir?

- Mis à jour le

Avec Serge Sommer, psychanalyste à Livron

Mentir? Ou pas?
Mentir? Ou pas?

Peut on vivre sans mentir? 

C’est quasiment impossible!!!

Parfois, on ment aux autres sans s'en rendre compte. Parce que quelque part, on se ment à soi même...

Et puis il y a les mensonges par « mauvaise foi »: On sait très bien la vérité, mais on a pas envie de « lâcher » notre opinion, on n'a pas envie d'admettre. Donc là, on va mentir. On va donner une autre version de la vérité parce qu'on n'a pas envie d'admettre quelque chose,  on n'a pas envie d'avouer, en quelque sorte, c'est quelque chose de l'ordre de l'ego, un sentiment d'humiliation. 

Parfois, les mensonges peuvent être très importants aussi. Vous avez quelqu'un qui a mauvaise haleine. Vous n'avez pas forcément envie d'être sans filtre?  La diplomatie, c'est l'art du mensonge!

Est ce que le mensonge a un caractère pervers et manipulateur? Ou est ce que le mensonge a un caractère finalement empathique, harmonieux, diplomatique, propre?

V.R. Et puis il y a les mensonges de « politesse »! :-)

Serge Sommer: Oui, la politesse, déjà, est une forme de mensonge, c'est à dire:

-bonjour, comment ça va? 

-ça va bien ...  Ca va bien parce que je n'ai pas forcément envie de raconter mes problèmes ce matin, je n’ai pas envie de revenir dessus. J'ai envie de penser à autre chose. Donc je mens. Effectivement, je dis ça va bien, mais c'est une manière de fuir. 

V.R.: Mais est ce qu'il y a des gens qui mentent sciemment pour mentir? 

Serge Sommer: Oui, il y a des gens qui sont vraiment dans ce jeu de la manipulation du mensonge parce que quelque part, ils ont l'impression que ça leur confère un certain pouvoir, une certaine autonomie et un certain jardin secret. «  Je mens à tout le monde et finalement, personne ne connaît la vérité ».  À part moi même, ce qui est très compliqué. Parce que dès lors que l’on commence à mentir à tout le monde, il faut se souvenir des mensonges que l'on a dit à chacun. Et là, ça devient carrément très compliqué, un véritable sport! 

V.R.: Oui, en fait, on est tous un petit peu des menteurs. On a tous le nez qui se rallonge de temps à autre.

Serge Sommer:  Heureusement. Sinon, ce serait très difficile de vivre en société!

V.R.:  Alors quand on dit à nos enfants «  tu ne dois pas mentir »? 

Serge Sommer: il faudrait plutôt dire: «  tu dois parler vrai et tu dois assumer ce que tu as à dire. » C'est très différent. 

Serge Sommer psychanalyste à Livron

Mots clés: