Replay du vendredi 15 janvier 2021

La mémoire : une des chances de l’Humanité

Pour ce 100ème numéro, Jérôme, passionné d’histoire, est venu nous parler de la mémoire. Mémoire des hommes notamment celle dont est capable notre cerveau…

La mémoire, une des chances de l'humanité
La mémoire, une des chances de l'humanité © Getty - Photo de XianYanLi
Textes sur pierre en Iran relatant les conquêtes de Darius (522-486) avant notre ère
Textes sur pierre en Iran relatant les conquêtes de Darius (522-486) avant notre ère © Getty - Photo de Jean-Philippe Tournut

Pour vous la faire courte, pas la mémoire hein ! Des neurologues ont récemment annoncé qu’un cerveau humain c’est une mémoire de 10 puissance 15 octets en moyenne. Un pétaoctet soit 1000 disques durs de 1000 giga octets. Sa mémoire, c’est ce qui a permis à l’Humanité de faire son chemin. Elle a permis de retenir une découverte, reproduire une invention ou identifier un danger. Elle a permis aussi de se souvenir du passé, avant même l’invention de l’écriture. Les textes religieux, que nous connaissons toujours, ont d’abord été appris par cœur et transmis de bouche à oreille. C’est toujours le cas pour certains peuples comme les aborigènes d’Australie, dont les plus anciens transmettent l’histoire aux plus jeunes à travers des chants. Ce que faisaient aussi les Vikings avec leurs fameuses sagas parvenues jusqu’à nous. 

Antiques écrits égyptiens sur papyrus
Antiques écrits égyptiens sur papyrus © Getty - Photo : duncan1890

L’invention de l’écriture a bien sûr aidé à la mémoire des hommes. On a gravé dans la pierre. On a écrit sur les papyrus, le parchemin, le papier ou même des feuilles de cactus pour ne pas oublier et pour transmettre. L’informatique a permis un accroissement exponentiel des capacités de mémoire de l’Humanité depuis les années 50. Ceci dit, la mémoire n’est jamais infaillible. Humaine, elle peut oublier. On a perdu plusieurs siècles le sens des hiéroglyphes égyptiens ou des glyphes mayas, qu’il a fallu redécouvrir. 

Parties de mémoire dans ordinateur
Parties de mémoire dans ordinateur © Getty - Photo : Nattapol Sutongoom / EyeEm

Technique le support de la mémoire peut disparaître. De nombreux écrits ont été perdus au fil du temps. L’informatique, qui nous permet de conserver des millions d’octets d’informations, est un support très fragile. Ceci dit il y aura toujours des gens pour se souvenir, pour rappeler et pour mettre en garde grâce à la mémoire. On n’arrête pas l’histoire.

Mots clés: