Replay du jeudi 8 avril 2021

Le drapeau bleu blanc rouge c’est toute une histoire

- Mis à jour le

Le drapeau bleu blanc rouge figure dès l’article 2 de la Constitution, c’est dire si c’est un symbole fort de la République. Jérôme nous raconte son histoire…

Le drapeau bleu blanc rouge.
Le drapeau bleu blanc rouge. © Getty - Kutay Tanir

Le drapeau français nous accompagne dans les moments forts, tristes ou heureux. Il est né avec la Révolution française. Au lendemain de la prise de la Bastille, Louis XVI se rend à Paris, en signe d’apaisement, la Fayette le reçoit à l’hôtel de ville. Dans ses mémoires le marquis raconte cette scène : « Sire, tous les Parisiens, amis de la Liberté ont adopté les couleurs de la capitale, le bleu et le rouge » « oui j’ai remarqué » « mais j’ai fait ajouter le blanc de la monarchie » « excellente idée Monsieur de la Fayette, excellente idée ». Et Louis XVI d’accrocher les trois nouvelles couleurs à son chapeau. 

En 1790 l’Assemblée décide que les navires français afficheront le rouge, le blanc et le bleu. En 1794, peut être sur les conseils du peintre David, on décide l’inverse, bleu blanc et rouge. 

De retour en 1815, la Monarchie impose le retour du drapeau blanc. Mais 1830 et l’abdication de Charles X voient la réapparition des trois couleurs. Elles ont failli disparaître en 1848 pour être remplacées par le rouge, et en 1873 pour être remplacées par le blanc. Cette année-là, les députés monarchistes plaident pour le retour de la Monarchie avec le Comte de Chambord, le dernier descendant des rois de France. Ils sont à deux doigts d’y parvenir quand, en 1873, le Comte refuse tout net d’être roi si les trois couleurs demeurent, trop révolutionnaires à son goût. En gros c’est lui ou le drapeau tricolore. Ce sera le drapeau tricolore et depuis il ne nous a jamais quittés.

Peut-être parce que, comme disait le poète Lamartine en 1848 « le drapeau tricolore a fait le tour du monde, avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie ». On n’arrête pas l’histoire.

Mots clés: