Replay du lundi 31 août 2020

Les congés on en prend moins que nos ancêtres

- Mis à jour le

En période de rentrée, même si vous êtes nombreux à ne partir que maintenant, soit parce que vous êtes retraités ou parce que vous n’avez pas d’enfants, les vacances commencent à devenir un souvenir.

En vacances à la plage.
En vacances à la plage. © Getty - Marko Geber

Je parlais de mes vacances en famille l’autre fois, et à un moment, je sors un truc du style « ah la la j’y retournerais bien ». Et là. Mon beau-frère « qu’a tout vu qu’a tout fait » me sort « ah t’es bien un français toi ! Les français ne pensent plus qu’aux vacances ! Autrefois ça bossait ». Alors là pardon mais le congé est bien plus ancien qu’on ne pense. Au Moyen âge par exemple, En plus du dimanche, l’ Eglise a ajouté des dizaines de jours qui étaient chômés pour célébrer tel ou tel évènement religieux. Par exemple le saint patron de la paroisse, de la profession… On pouvait selon les années dépasser les 100 voire 150 jours fériés. Des jours de repos donc, mais avec un très gros défaut : ils n’étaient pas rémunérés. Pour les vacances, il faudra attendre le XVIIe siècle pour les plus riches habitants des villes qui partent dans ce qu’on appelle « leur maison des champs », autrement dit un château à la campagne. 

Les congés
Les congés © Getty - Photo de Sean Rayford

L’aristocratie du XVIIe invente également le tourisme en faisant faire « le Grand Tour » aux jeunes, une sorte de voyage dans toute l’Europe pour se former l’esprit et vider le porte-monnaie des parents. Pour les français, il faudra attendre 1936 pour voir arriver les fameux congés payés, autrement dit la possibilité de partir en vacances tout en étant toujours payés. 

Congés payés instaurés en 1936
Congés payés instaurés en 1936 © Getty - Photo de Nick Yapp

Les fameux RTT ont été instaurés le 1er janvier 2000. Alors ok on a pas mal de congés mais en y regardant de plus près on bosse quand même plus de jours que nos anciens du Moyen Âge. Et probablement plus que nos lointains successeurs puisque certains scientifiques annoncent déjà la fin du travail. Plus de travail du tout, c’est des vacances toute l’année non ? Je me demande bien ce que dira le beau-frère. En tous cas ça arrivera un jour. On n’arrête pas l’histoire.  

Mots clés: