Replay du jeudi 14 janvier 2021

Noir, violet, blanc, rouge… Il y a plusieurs couleurs du deuil

Jérôme nous rejoint, toujours habillé en noir, pour nous parler de cette couleur pleine de symboles…

Les couleurs du deuil
Les couleurs du deuil © Getty - Photo de Fernando Trabanco Fotografia

Je ne sais pas pour vous mais moi je m’habille souvent en noir. J’aime bien ! Si je croisais un de nos prédécesseurs d’il y a 100 ans, il se dirait probablement « le pauvre homme, il a perdu quelqu’un ». Hé oui. Le noir. Couleur du deuil. Porté pendant 1 an pour un veuf. 2 ans pour une veuve. 

Illustration de Marie-Antoinette, en blanc, à l'échafaud pour être guillotinée le 16 octobre 1793 Place de la Révolution (désormais Place de la Concorde) à Paris
Illustration de Marie-Antoinette, en blanc, à l'échafaud pour être guillotinée le 16 octobre 1793 Place de la Révolution (désormais Place de la Concorde) à Paris © Getty - Photo : Keystone-France

Le violet était aussi la couleur du deuil. On en drapait l’église au moment de l’enterrement. Aujourd’hui encore, c’est la couleur que revêt le prêtre pour la cérémonie religieuse. Le roi de France portait lui aussi le deuil violet et on en tapissait les pièces où il vivait. Les reines de France portaient le deuil en blanc. C’est d’ailleurs vêtue de blanc que Marie Antoinette a rejoint l’échafaud. C’est aussi la couleur du deuil au Viêt Nam, en Inde, dans certains pays arabes. 

Au Japon, on mélange noir et blanc, de même en Chine où il arrive parfois qu’on porte du rouge ou du rose pour marquer la disparition d’une personne très âgée, et marquer ainsi qu’elle a eu de la chance de vivre si longtemps. Jusqu’à la dernière guerre, il n’était pas rare de croiser des gens portant un brassard noir pour marquer un deuil, et certains regrettent que cette habitude se soit perdue, tant elle permettait d’éviter des gaffes. 

Aujourd’hui, même si la coutume est restée de s’habiller de noir pour un enterrement, le noir est devenu une couleur qu’on peut porter toute l’année, elle est même plutôt chic depuis que Coco Chanel ou Yves Saint Laurent en ont fait leur couleur favorite. Mais ça peut toujours changer, le deuil changera peut être de couleur dans le futur. On n’arrête pas l’histoire.

Mots clés: